L’Humanité ou les riches ?


Le défi technologique a été gagné. La planète d'abondance est riche, amplement autosuffisante, mais la répartition des richesses reste une tragédie.

 

 

 

 

 

 

Ce qui ne fait le bonheur de presque personne. Les pauvres sont de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux que les riches de plus en plus trop riches.

Qu'il est loin le rêve d'égalité de 1789 !

Il a cependant de beaux restes : la France reste malgré tout l'un des pays au monde où la pauvreté est le moins mal compensée par son système d'aides, tellement décrié par nos voisins anglo-saxons qu'il nous a permis jusqu'à présent de traverser la crise aussi bien voire mieux qu'eux, du point de vue social sinon économique.

Mais pour la fraternité, tout reste à faire, nous avons au moins le privilège de la voir inscrite sur le fronton des mairies et des écoles.

(…)

Étrangement, l'immense richesse privée a grandi en même temps que la dette publique toujours plus énorme !

Avec la globalisation, les riches fraudeurs et les grandes entreprises disposent de moyens sans précédent pour dissimuler leur argent.

Des estimations portent les montants hébergés dans les paradis fiscaux aux 2/3 de la dette mondiale. Ce manque à gagner menace la stabilité des états mais pas celui des politiques qui ferment les yeux et accueillent volontiers l'argent des fraudeurs pour soutenir des campagnes électorales toujours plus onéreuses.

La victoire des riches fait régulièrement la une de l'actualité, cette poignée de personnes aussi riches que 3 milliards des humains les plus pauvres.

Et l'on s'étonne de ne plus pouvoir payer les systèmes de santé ou les retraites, quand tant d'argent est accumulé égoïstement !

(…)

L'idée des échanges gagnant gagnant, du commerce équitable, du développement éthique a beaucoup progressé même si cette pratique se limite à quelques produits.

Déjà une révolution silencieuse est en germe dans l'univers des agences de publicité en France avec des faits concrets tels : la transparence des achats médias aujourd'hui contrôlés, la cotation des marques selon des valeurs éthiques, le cercle vertueux engendré par le souci du développement durable et de la bienfaisance.

Si l'humanité réussit à prendre le virage sans trop de casse, le changement climatique et la nécessité du développement durable pourrait amener l'homme à se penser à terme autrement qu'en termes économiques, à ne plus être seulement un consommateur.

(…)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Lire aussi

Nombre record de milliardaires dans le monde, dont 12 en Belgique

 
 

__________________________________________________________

Source(s) : HumaineCom, le 23.10.2013 / SOS-Plnète / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Autres articles Meta TV

Laissez un commentaire