Dexia : Dirigeants augmentés et séminaire de luxe font grincer des dents


Les syndicats et le personnel de Dexia vont apprendre aujourd'hui de quoi leur avenir sera fait. La direction va communiquer son plan d'avenir mais ce qui choque c'est la manière dont ce plan a été préparé. Le journal du dimanche, journal français, révèle les coulisses de l'enfantement. Un accouchement dans le luxe.

 

La banque franco-belge en voie de démantèlement a choisi la vie de château. Un séminaire dans un luxueux château dans l'Oise. Une réunion pour introniser également les trois nouveaux dirigeants nommés à la mi-décembre au comité de direction de la banque : le directeur financier Pierre Vergnes, le responsable des risques Marc Brugière et le secrétaire général Johan Bohets. Trois dirigeants qui voient aussi leur salaire augmenter de 30%. Il passe ainsi de 340 000 euros à 450 000 euros, précise le JDD sans citer ses sources.

Une septantaine de personnes pour deux jours et une nuit. Coût: 20 000 euros.

Dexia se justifie: c'est la première fois que l'on organise un tel séminaire depuis 2008. Il le fallait pour présenter le plan d'avenir.

Un plan qui sera présenté ce lundi à ce qui reste du personnel. Plus que 1300 personnes. Elles étaient 22 000 il y a trois ans.

Choc chez les syndicats

Les syndicats sont choqués et ce pour plusieurs raisons.

Tout d'abord le coût du séminaire alors que la banque a été sauvée par l'État belge, alors que les communes mises en difficultés financières à la suite des problèmes de Dexia doivent licencier.

Mais aussi les augmentations de traitements de trois directeurs, deux Français et un Belge.

Les syndicats demandent une réaction de l'État. Car ces augmentations ont été approuvées par le conseil d'administration ou l'État possède une majorité de représentants

Dexia est détenue à 44% par la France et à 50% par la Belgique, où les salaires de dirigeants d'entreprise publique sont respectivement plafonnés à 450 000 et 290 000 euros par an, rappelle le journal.

Sauvé de la faillite par les États belge et français à l'automne 2008, le groupe Dexia a été durement frappé par la crise de la dette, ce qui a rendu nécessaire un second sauvetage en octobre 2011.

__________________________________________________________

Source(s): RTBF / Par C.B. avec M. Lagase, le 20.01.2014 / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire