Pierre Hillard : vers la guerre mondiale ?


, docteur en sciences politiques, présente son dernier ouvrage intitulé “Atlas du mondialisme” aux éditions Le retour aux sources. L’auteur explique les désordres qui secouent la planète en revenant sur des phénomènes politiques, économiques et spirituels variés. Des informations rares compilées avec de nombreuses cartes.

Les “Eurorégions” : Allons-nous laisser détruire les Nations ? (Partis 1/4)

s’est rendu pendant 2 jours en , à l’invitation de nos adhérents et sympathisants Belges ou Français expatriés.
 
Il prononça à NAMUR — le Mercredi 15 mai 2013 — sa toute nouvelle : LES ”EURO-RÉGIONS”: ALLONS-NOUS LAISSER DÉTRUIRE LES NATIONS ?
 
Présentée pour la première fois à Strasbourg au début du mois d’avril, cette avec support- sera présentée ici dans la version sensiblement enrichie qui a été présentée à Reims fin avril, et qui a passionné l’auditoire.
 
En démontant les manipulations en cours dans d’autres pays de l’, — notamment le cas édifiant de la Catalogne en — , et en présentant des faits irréfutables et inédits, le Président de l’Union Populaire Républicaine () démontrera que les vraies motivations du référendum du 7 avril en Alsace comme celles, plus généralement, de la dite des “Euro-régions”, n’ont rien à voir avec de prétendues simplifications administratives ou des économies de gestion.
 
Ces projets ont un tout autre but.
 
Ils s’inscrivent sournoisement dans une de long terme, parfaitement préméditée, qui consiste à :
– marginaliser toutes les langues nationales autres que l’anglo-américain,
– fragmenter les espaces nationaux pour briser les solidarités héritées de l’histoire,
– affaiblir les États nations jusqu’à les démanteler.
 
Il s’agit en somme de détruire toutes les communautés politiques suffisamment puissantes pour s’opposer aux décisions de l’oligarchie financière euro-atlantiste qui dirige les institutions européennes et qui prétend diriger le monde.
Mais l’histoire n’est pas écrite : les Alsaciens ont justement rejeté de façon cinglante — le 7 avril dernier — ce projet destructeur de la République française

 

Mon maire, ce héros !

Les maires de n’ont pas le moral, surtout quand ils administrent des petits villages isolés. Les commerces ferment les uns après les autres, puis le bureau de poste, et bientôt l’école… Quand, en outre, l’Etat réduit les dotations, comme à l’été 2017, c’est la catastrophe. Pourtant, ces élus de terrain se démènent pour la survie de leur village.

Un combat quotidien

A Saint-Pierre-de-Frugie, en Dordogne, Gilbert Chabaud mise tout sur le bio : il a racheté une ferme communale pour faire pousser fruits et légumes pour les 420 villageois. Et surtout, il a ouvert une école Montessori alors que l’Education nationale avait fermé sa dernière classe. Cela sera-t-il suffisant pour garder ses habitants ? Dans les Vosges, aux Voivres, une commune de 330 habitants perdue dans la forêt, Michel Fournier remue quant à lui ciel et terre pour installer le haut débit. Et miracle, les PME viennent s’installer…

Lumière sur ces élus qui se dévouent pour leur village, menant un combat de tous les jours, épuisant et héroïque.

Un reportage d’Alice Gauvin, Frédéric Bazille, Loup Krikorian et Mathieu Préaux diffusé dans “Envoyé spécial” le 16 novembre 2017.

Le Sénat augmente de 40% le salaire des maires des grandes villes et des présidents de collectivités

Les sénateurs ont voté une augmentation de 40% de la rémunération des maires des grandes villes et des présidents de région et de département, durant l’examen du budget 2018.

– Invité de l’Association des Maires de – LCP & Public Sénat – 22/03/2017

 

Sources : TVLibertés / Union Populaire Républicaine Officiel- UPR / Envoyé spécial / publicsenat /

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire