La police débarque chez Laurent Louis à la suite d’un canular


Un militant sioniste français avait appelé la police en faisant état de violences conjugales au sein du domicile de l’ancien député.
 

La police a débarqué en force au domicile de , à Montigny-le-Tilleul, durant la nuit de samedi à dimanche. Un appel faisait état de violences conjugales au sein du foyer. Il s’agissait d’un canular orchestré par Grégory Chelli, un militant sioniste français coutumier du fait.

Un appel signalant une dispute conjugale émaillée de violences au sein du domicile de à Montigny-le-Tilleul est parvenu aux forces de l’ordre, durant la nuit de samedi à dimanche. Le requérant affirmait que l’ex-député avait battu sa femme avant de la jeter dans l’escalier, alors qu’elle tenait leur enfant dans les bras. Il ajoutait que s’était retranché chez lui.

L’ancien député était absent

A leur arrivée sur place, les policiers ont tenté d’entrer en contact avec l’occupant des lieux. Aucune réponse n’émanait de l’habitation dont toutes les lumières étaient éteintes. Les forces spéciales ont été requises, mais entre-temps, les enquêteurs ont pu retracer l’appel et identifier son auteur. Il s’agissait en fait de Grégory Chelli, un militant sioniste français spécialisé dans les canulars de ce genre et connu pour des dizaines de faits. Il a notamment hacké plusieurs sites internet favorables à la cause palestinienne et provoqué l’irruption du GIGN, en pleine nuit, chez un journaliste français de Rue89. Grégory Chelli revendique ouvertement ses impostures téléphoniques mal intentionnées qu’il poste sur son site Internet «Violvocal».

Laurent Louis, lui, était manifestement absent de son domicile lorsque les forces de l’ordre ont débarqué.

Lire aussi

Ulcan, le hacker pro-israélien qui divulgue des casiers judiciaires en toute tranquillité

 
 

__________________________________________________________

Source(s) : Le Soir.be / Belga, le 17.08.2014 / Relayé par Meta TV

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire