Gilles de Maistre dans la peau d’un chômeur de 50 ans


Pour les besoins d’un , Gilles de Maistre est devenu Gilles Laffont, commercial à la recherche d’un emploi pendant huit mois. 

Y a-t-il discrimination aux plus de 50 Ans ?

La réponse de Gilles de Maistre est claire : oui. “Dans la peau d’un chômeur de 50 ans“, c’est une immersion pour rencontrer ” les vrais gens “, les demandeurs d’emploi, leur famille et découvrir la face cachée de Pôle emploi. Ils ne décrochent même pas d’entretien. Ils sont dans la catégorie la plus discriminée, loin devant la couleur de peau, le sexe ou le handicap.

Méthodologie du ” Dans la Peau de… “

Gilles de Maistre a fait un faux CV avec un spécialiste. Le portrait robot de son personnage, il l’a construit sur un modèle classique et passe-partout. S’il avait été trentenaire, il en est convaincu, il aurait tout de suite trouvé du travail. Après des centaines de candidatures envoyées et l’inscription à de nombreux sites d’embauche, à 45 ans dépassés, il s’est retrouvé “face à une barrière infranchissable“.

La galerie de portrait, que dresse le -fiction, montre des gens dans une détresse totale, qui se battent sans espoir.

Sixte, très “vieille “, cinq enfants, a travaillé toute sa vie et, du haut de “son côté particule“, n’est pas mieux loti. Certains ne mettent plus ni leur date de naissance ni leur photo…

 
___________________________________________________________
Source(s): Mag Maginfo / YouTube / franceinfo le 08.10.2013 / 5

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire