Eure : un maire s’endette pour rouvrir des commerces 1


C’est une bouffée d’optimiste pour les villages en milieu rural : le maire de Quittebeuf (Eure) a choisi de s’investir pour sauver les commerces. Il a notamment mis sur la table 200 000 euros de sa poche.

Benoît Hennart, élu depuis dix ans, est un maire peu ordinaire. Son village de 652 habitants souffre comme d’autres de la désertification rurale. Alors, il a décidé de prendre les choses en main. Ce nouveau commerce, c’est un café-restaurant. Pour lui permettre d’exister, Benoît Hennart a investi 200 000 euros sur ses deniers personnels. Pour acheter ses murs, il a contracté un prêt sur 20 ans, la commune n’ayant pas les moyens, et il a réalisé lui-même les travaux. Le gérant du café a seulement 25 ans. Il verse au maire un loyer de 500 euros par mois. Le dernier bistro avait fermé ses portes il y a quelques années, alors ici, les habitants sont contents de se retrouver.

Redynamiser le cœur du village

Fabienne Robache tient le salon de coiffure. Elle a vu les neuf commerces du village disparaître au fil du temps, jusqu’à devenir la dernière à Quittebeuf. Aujourd’hui, près du carrefour, grâce au maire, les commerces rouvrent leurs portes les uns après les autres. L’épicerie mitoyenne au café est aussi tenue par le gérant du bar. Et là encore, les clients semblent satisfaits. Les travaux ne lui font pas peur, et Benoît Hennart ne compte pas s’arrêter là. Optimiste, il a déjà passé une annonce pour trouver le futur boucher du village. Il espère voir ce commerce ouvrir avant la fin de l’année.

ÉDIFIANT : Macron à un maire ” Il faut vendre votre forêt “

Témoignage d’un maire au meeting de à Paris le 25/04/2017

– Invité de l’Association des Maires de – LCP & Public Sénat – 22/03/2017

 

 

Sources : francetvinfoUnion Populaire Républicaine Officiel / Collège Européen

D'autres articles Meta TV


Laissez un commentaire

Commentaire sur “Eure : un maire s’endette pour rouvrir des commerces