Les Britanniques nous alertent sur la libéralisation du train


Alors qu’en France, on se prépare pour le grand chambardement de la SNCF, on a voulu aller en où une autre bataille du rail cristallise aussi toutes les tensions.

Sauf que nos voisins britanniques se battent, eux, pour re-nationaliser leurs trains. 

Car voilà bientôt 25 ans qu’une vingtaine de compagnies privées s’y partagent le réseau sans réelle concurrence ; et le bilan est assez catastrophique : outre les lignes surchargées, les tarifs y sont jusqu’à 6 fois plus chers qu’ailleurs en

A la gare d
A la gare d’Euston en Angleterre © Radio France / Giv Anquetil

Ici des mots d’ordres comme « We own it » (« Ca nous appartient ») ou « Bring Back British Rail » en faveur d’une re-nationalisation des chemins de fer rassemblent 76 % d’opinions favorables, si bien que même Jeremy Corbyn l’a repris dans le programme de l’opposition Travailliste.

Une occasion pour nous d’aller juger sur pièce les promesses de la libéralisation, alors même que la législation européenne oblige la France à ouvrir son réseau de chemin de fer à la concurrence au plus tard en décembre 2019.

Un reportage de Giv Anquetil.

FRANÇOIS ASSELINEAU – SNCF : MACRON EST-IL SOUMIS A BRUXELLES ?

 

 

Sources : France Inter / Planetes360 / UPR

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire