Quand un secrétaire d’État estime le nombre d’hommes isolés à la rue en Île-de-France… à 50


Julien Denormandie a affirmé sur qu’une petite cinquantaine seulement d’hommes isolés restaient à la rue la nuit en Île-de-. Médecins du Monde dénonce un «déni de réalité», malgré un recensement inexistant.

Épinglé par les Décodeurs du quotidien Le Monde, service du quotidien de référence spécialisé dans le «fact checking» et la traque des , Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires a-t-il délibérément sous-estimé le nombre d’hommes sans abri en Île-de- ? «C’est à peu près une cinquantaine d’hommes isolés, pour être très précis», a-t-il affirmé sur France Inter le 30 janvier 2018, alors qu’il dressait le bilan de la création de 13 000 places d’hébergement d’urgence en 2017. 

Empiriquement, pour quiconque prend le métro pour aller au travail ou marche à pied dans de nombreux quartiers de la capitale, le chiffre paraît invraisemblablement bas. L’association Médecins du Monde a d’ailleurs dénoncé sur un déni de réalité, évoquant le chiffre, à l’échelle de toute la France, de 143 000 personnes sans-domicile se basant sur un rapport pour l’année 2018 de la Fondation Abbé Pierre et de l’Insee.

La vidéo ici 

Dans la foulée, les Décodeurs, jugeant le secrétaire d’État «coupé de la réalité», ont mené l’enquête. Selon plusieurs sources, non précisées par Le Monde, le chiffre correspondrait ainsi aux demandes «non pourvues» faites au téléphone par certains hommes SDF au Samu social de Paris, n’ayant pas obtenu de place.

Chiffres invérifiables faute de recensement

Le chiffre particulièrement bas donné par le membre du gouvernement mettrait-il de côté le fait que de nombreux sans-abri renoncent à solliciter les services sociaux et prennent leurs dispositions ?

Les nombreux dortoirs sauvages improvisés dans les ruelles, passages et recoins de Paris témoignent pourtant de ce fait. Pour autant, les Décodeurs n’ont pas été en mesure d’opposer à Julien Denormandie des chiffres précis pour l’Île-de-France. Seul existe, selon eux, un décompte à l’échelle nationale effectué par l’Insee et remontant à 2012. De son côté, la fondation Abbé-Pierre estime dans son rapport de 2018 à 143 000 le nombre de personnes à la rue dans le pays, tous sexes confondus.

Les journalistes du Monde estiment qu’il suffit d’appliquer une «simple règle de trois», en rapportant le chiffre national au poids démographique de la région Île-de-France, avec pour résultat 25 800 sans-abri. Malgré ce chiffre approximatif, il n’est donc pas possible de connaître le nombre exact d’hommes isolés qui dorment dehors en Île-de-France.

Denormandie : “Je ne crois pas à la théorie du ruissellement”

 

Lire aussi : Centres d’hébergement saturés : les sans-abris toujours dans la rue malgré les promesses

Sans-abri : la promesse non tenue d’Emmanuel Macron

Paris : un dispositif anti-SDF retiré après une campagne sur les réseaux sociaux

 

Sources : RT / Europe1 /

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire