L’Esclavage en Mauritanie : Un phénomène Tabou mais qui existe encore…


Notre gouvernement à beau cacher la pratique esclavagiste mais cette pratique existe malheureusement de nos jours, plusieurs enquêtes de SOS Esclavages et de IRA nous le démontrent et mettent à nu le système esclavagiste du pouvoir Mauritanien. 
Si ce n’est pas le cas pourquoi les militants anti-esclavagistes de Boutilimit ont été arrêtés ? 
Notre gouvernement cherche à camoufler ce phénomène pratiqué par la tribu arabo berbère qui est une minorité environ 20 % de la population mais qui dirige tout notre pays comme ils veulent et quand ils veulent par des actes et comportements inhumains contraire à toutes les logiques des lois et conventions internationales. 

Il est à noter que la communauté  la plus touchée par l’ est la communauté Harratine qui ne fait que subir les ordres de leurs maîtres.       
En Mauritanie les grandes familles bourgeoises d’où le nom de « Khaïm Kébir » se partagent  les esclaves dès leur naissance et ces derniers sont endoctrinés, démoralisés et condamnés à travailler sous la vigilance de leur maître. Leur travail consiste généralement à faire le ménage, le repassage, la cuisine, garder les enfants, la maison, les animaux, ainsi, passent leurs journées d'éternels corvétaires, de soumis et même pendant les votes électoraux, il faut le diktat du chef de la tribu. 
Ils sont alors dépendants, privés  du système scolaire et de toute liberté, c’est une stratégie adoptée par leurs maîtres pour les rendre ignorants, pauvres et dépendants pour toujours afin de les priver totalement de leur droit et de continuer à  les rendre serviles à leurs égards  jusqu’à la fin de leur vie. 

Heureusement qu’il y’a des associations compétentes telles que l’AMDH (Association Mauritanienne des Droits de l’Homme), l’OCVIDH (Organisation contre les Violations des Droits Humains) et encore l’IRA (Initiative de Résurgence du Mouvement Abolitionniste), cette dernière dirigée par un Homme de terrain, d’investigation, de lutte noble qui est Biram ould Abeid ould Dah qui ne cesse de se battre contre l’ en Mauritanie. 
Biram est considéré comme pas crédible, ennemi de notre gouvernement et par nombreux arabo berbères qui continuent cette pratique esclavagiste ou qui veulent défendre leur intérêt personnel, il faut savoir que si quelque chose ne les arrange pas ils l’interprètent à leur manière c’est leur tradition et leur culture, toujours ne pas considérer l'autre qui est différend par sa langue, sa culture et sa couleur de peau. 

A l’occasion de la journée internationale pour l’abolition de l’ du 02 décembre 2013, j’appelle tous les mauritaniens et toutes les associations de Droit de l’Homme à nous rejoindre à la place du Trocadéro à partir de 14H afin de protester contre la pratique esclavagiste en Mauritanie et dans le monde entier. 

____________________________________________________________

Source(s): Diakité Aliou / boolumbal, le 28.11.2013 / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire