Bongo Maçon

Ali Bongo veut être le grand maître de la franc-maçonnerie africaine


Partagez MetaTV :

Après avoir été adoubé, en octobre, par la Grande Loge unie d’Angleterre, marraine de nombreuses loges africaines, à l’occasion de ses 300 ans, Bongo Ali a réuni la conférence des grands maîtres africains, le 10 novembre, à Libreville.

Lors de cette réunion le chef de l’Etat gabonais en exercice, patron de la Grande Loge du Gabon (GLG) qui tente de reprendre le leadership de la maçonnerie africaine sur Denis Sassou Nguesso, grand maître de la Grande Loge du Congo (GLC) et actuel président en exercice du Congo Brazzaville, a fait adopter de nouveaux statuts à cette organisation inactive depuis cinq ans.

Bongo Ali a profité de ce rendez-vous pour régler les contentieux qui divisent plusieurs loges. Il a confirmé la nomination de Kossi Kpelly Hukporti à la tête de la Grande Loge nationale togolaise (GLNT) en remplacement de Roggy Kossi Paass.

 

Quant à la battaille opposant depuis 2013 Boubacar Keïta à Sadio Lamine Sow pour contrôler la Grande Loge nationale du Mali (GLNM), l’actuel président gabonais, Bongo Ali, devrait s’aligner sur les positions des trois plus anciennes loges.

Outre la Loge unie d’Angleterre, la Grande Loge d’Irlande ainsi que la Grande Loge d’Ecosse reconnaissent Boubacar Keïta comme unique responsable de la GLNM.

Bongo Ali veut être grand maître de la franc-maçonnerie africaine. Ses recommandations via l’adoption de nouveaux statuts afin de présider cette organisation ont été reçues par les maîtres des Grandes Loges unies d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande.

Affaire à suivre…

Source : http://tellmemoretv.com/bongo-ali-veut-etre-le-grand-maitre-de-la-franc-maconnerie-africaine/7403

Gabon: la mère d’Ali Bongo perd un procès contre Pierre Péan

Nouvel épisode dans le feuilleton qui oppose Pierre Péan à la famille Bongo devant la justice française. L’ex-épouse d’Omar Bongo et mère du président gabonais Ali Bongo, Joséphine Nkama, devenue une vedette de la chanson dans son pays sous le nom de Patience Dabany, poursuivait l’écrivain pour « atteinte à la vie privée » en raison d’articles de 2016 publiés par le journal Marianne. Elle a été déboutée par le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris mercredi et condamnée à verser 2 000 euros à Pierre Péan.

En cause, plusieurs articles publiés par l’hebdomadaire Marianne en juillet 2016, dont l’un de Pierre Péan, intitulé « La stérilité de Joséphine et la diplomatie israélienne »,  avançait que Joséphine Nkama (alias Patience Dabany), aurait consulté des pontes en gynécologie, en France et en Israël, à la fin des années 1970 pour « vaincre sa stérilité ».

Dans son assignation, Patience Dabany estimait que « lui imputer une supposée stérilité et évoquer son recours à un médecin israélien réputé constituent des atteintes intolérables à son droit au respect de la vie privée ». Mais l’ex-épouse d’Omar Bongo a été déboutée par la 17e Chambre du TGI de Paris au motif que les allégations de Pierre Péan, objets des poursuites, qui « avaient déjà été portées à la connaissance du public dès 1983 » et par conséquent déjà divulguées, « ne peuvent constituer une atteinte à la vie privée ».

Affaires africaines

En 1983 en effet, dans son livre Affaires africaines, l’écrivain aborde déjà cette question. En 2014, dans Nouvelles affaires africaines, Pierre Péan revient sur cette stérilité supposée pour contester la filiation biologique d’Omar et Ali Bongo.

Toujours selon le jugement, « la personne mise en cause peut toujours opposer un démenti, si elle estime que les faits portant atteinte à sa vie privée sont inexacts ». Patience Dabany a également été condamnée à verser 2 000 euros à Pierre Péan au titre des frais de justice. « Un jugement logique » pour l’avocat de Pierre Péan, Me Jean-Yves Dupeux. L’avocate de la plaignante, Me Claude Dumont-Beghi, a indiqué à RFI qu’elle allait faire appel.

Source : http://www.rfi.fr/afrique/20171130-gabon-patience-dabany-mere-ali-bongo-perd-proces-contre-pierre-pean

Partagez MetaTV :

Articles Meta TV


DOC MetaTV

A propos de DOC MetaTV

Meta TV "Fédération libre des médias alternatifs et indépendants". C'était le slogan à la fondation de Meta TV, avec beaucoup d'autres médias alternatifs du web. L'idée d'une fédération ne devait pas être la bonne méthode, mais une synergie serait sûrement une excellente chose.

Laissez un commentaire