Theorie du genre : Signez d’urgence la pétition – SOS Éducation 1


Pétition au Président de la République contre l’idéologie des « ABCD de l’égalité » à l’école

Monsieur le Président,

 

Parents, grands-parents, professeurs, ou simples citoyens, nous sommes attachés à l’école de la République, creuset de notre communauté nationale.

Il existait jusqu’à présent un certain consensus sur la mission de notre école : la transmission d’une culture partagée, de savoirs et de savoir-faire, permettant d’accompagner chaque élève vers le meilleur de lui-même, sans considération de son origine, de son milieu social ou de sa religion.

Or nous constatons avec inquiétude que ce consensus se fissure :

• L’école remplit de moins en moins son rôle d’apprendre à lire, à écrire et à compter à tous les élèves, comme le montrent les résultats toujours plus alarmants des enquêtes internationales.

• Les déclarations de votre gouvernement allant jusqu’à faire état de sa volonté « d’arracher l’élève aux déterminismes familiaux » ont suscité un mouvement de défiance à l’égard de l’école sans précédent. Vous n’êtes pas sans savoir que les listes d’attente dans les écoles privées se sont considérablement allongées ces derniers mois.

Le dispositif des « ABCD de l’égalité », derrière la louable intention de promouvoir une plus grande parité entre hommes et femmes, est interprété aujourd’hui comme le cheval de Troie d’une idéologie visant à déconstruire les repères permettant aux enfants de se reconnaître sereinement comme garçons ou comme filles.

La polémique, abondamment relayée ces dernières semaines par les médias, a abouti à des « journées de retrait » lors desquelles des parents refusent de conduire leurs enfants à l’école, ce qui porte atteinte à l’unité même de la nation, unité dont vous êtes le gardien.

Monsieur le Président, l’école de la République a d’immenses défis à relever.

Ces défis dépassent de très loin les clivages militants ; si nous laissons l’école devenir un champ de bataille, ce sont les élèves qui en paieront le prix.

Nous vous demandons donc de remettre l’efficacité pédagogique au cœur de votre politique scolaire, et de renoncer solennellement aux dispositifs idéologiques divisant les Français, en abrogeant immédiatement les « ABCD de l’égalité ».​

 

__________________________________________________________

Source(s) : petitions.soseducation

D'autres articles


Laissez un commentaire

Commentaire sur “Theorie du genre : Signez d’urgence la pétition – SOS Éducation

  • ApokAeternA
    ApokAeternA

    Hier nos grand parents apprenait à l’école que l’humanité était divisé en plusieurs race de couleur différente. Chose que nous savons totalement fausse à présent, l’institution de cette ineptie n’a servie qu’a faire croître le racisme et diviser l’humanité.

    Une marche à était monté.

    Aujourd’hui, nous apprenons très jeune qu’il n’y a pas de race, que nous somme tous semblable et unique à la fois. Ce qui nous donne la possibilité de penser globalement, pour l’humanité entière. Seulement Aujourd’hui l’éducation nous enseigne aussi que les filles sont nul en math, que les garçon sont mauvais en littérature et des centaines de stéréotype homme/femme de ce genre (cf expérience de psychologie sociale). En éliminant ces stéréotype à l’école (et c’est ce dont il s’agit), vous n’allais pas faire de vos enfant des êtres asexué, transgenre ou je ne sais quel ineptie. Non, vous allez simplement permettre à votre fils ou à votre fille de monté une marche de plus, de ne se fixer aucune limite quand a ses possibilité(et vous savez a quel points nous nous bridons). Monter cette marche c’est se défaire de nos conditionnement, ce n’est pas facile a faire une fois passer un certain age c’est pourquoi je comprend vos crainte. Essayer de penser à vos enfant, au monde de demain qui évoluera sans préjuger permettant a tout a chacun qu’importe qu’il soit noire, jaune, beur, blanc, vert, fille ou garçon, de s’ouvrir à immensité de l’arbre des possibilités.

    Signez cette pétition c’est aller à l’encontre de l’évolution de l’humanité, c’est aller à l’encontre de notre libération.

    Après demain peut être apprendrons nous qu’il n’y a pas de frontière, que nous somme libre de voyager et de partager à travers le monde pour assouvir notre besoin de compétence personnel. Que les idée n’appartienne a personne, que l’on se doit de les partager librement et de les faire grandir ensemble. Mais il s’agit la d’une marche supplémentaire, chaque chose en son temps.

    Libre à vous de faire vos propre choix.

     

    ApokAeternA

    “On vas construire demain comme on l’a rêvé”