Qui a payé les amendes de Nicolas Sarkozy d’un montant de 516 615 euros ?


En raison du rejet de ses comptes de campagne par le Conseil constitutionnel pour de nombreuses irrégularités, Nicolas Sarkozy s'est vu infliger fin 2013 deux pénalités : 153 000 euros (qui correspond à l'avance forfaitaire sur les frais de campagne, versée à chaque candidat) et 363 615 euros d'amende. Montant total : 516 615 euros, payables au trésor public.

 

En septembre 2013, Le Canard enchaîné avait révélé qu'en principe, "personne n'a le droit de payer cette somme à sa place, car une sanction a toujours un caractère personnel". A l'époque, le président de l'Jean-François Copé avait d'abord indiqué que l' ne paierait pas (nous vous en parlions ici). Une semaine après, virage à 180 degrés : des cadres de l' faisaient savoir que le parti paierait à la place de Sarkozy en lui donnant cette somme. Quatre mois plus tard, qu'en est-il ?

Selon Mediapart, la somme de 516 615 euros a bien été réglée au fisc en octobre 2013. Le site s'est procuré les talons de paiement :

Mais impossible de savoir qui a réglé. Nicolas Sarkozy, grâce à ses conférences de presse grassement payées (200 000 euros pour 1h30) ? L'UMP, en faisant un chèque à Sarkozy grâce aux 11 millions d'euros du Sarkothon ? Dans ce cas de figure, "une telle dotation du parti au profit du contribuable Sarkozy devrait être signalée au Fisc, dans la déclaration de revenus 2013, au risque d'augmenter les impôts de ce dernier", précise Mediapart. En clair, soit Sarkozy a payé, soit il va voir sa feuille d'impôt augmenter. Affaire à suivre…
 

*** Sources : 

– "L'argent de l'UMP brûle les mains de Sarko", Le Canard enchaîné n°4846, 11.09.2013
– "Copé règle son compte (bancaire) à Sarko", Le Canard enchaîné n°4847, 18.09.2013
– Mathilde Mathieu, "Compte de campagne rejeté : l'amende de Sarkozy est payée",Mediapart, 21.01.2014

___________________________________________________________

Source(s): Politique.net, le 24.01.2014 / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire