France : Une escroquerie aux faux virements de 17 millions d’euros !


Les escroqueries aux faux virements se développent. Quatre entreprises françaises en ont été victimes ces derniers mois, dont une qui a vu 17 millions d’euros s’évaporer en quatre jours. Le tout, via des pirates informatiques adeptes du social engineering.

L’argent subtilisé transitent par des comptes à , au Danemark ou en Lettonie, avant d’être retiré puis rapatriés vers la ou Israël… Dix-sept millions d’euros en quatre jours. C’est ce que des escrocs de dimension internationale sont parvenus à ponctionner sur les fonds d’une entreprise située dans les Pyrénées-Atlantiques, dont le nom n’a pas été révélé. La Jirs de Bordeaux a actuellement trois autres dossiers du même type portant sur des montants inférieurs, mais dont le moindre atteint toutefois la somme de 800 000 euros. Une autre société des Pyrénées-Atlantiques et deux gersoises en ont été victimes.

Toujours la même méthode utilisées par les cyber-escrocs : des centaines d’informations sur l’entreprise et les collaborateurs sont récoltées (adresses, mails, photos, etc…) dans le but d’analyser la cible. La police a baptisé cela « faire l’environnement ». Une fois les informations en main, , Facebook et le Web sont de précieux alliés dans ce genre d’escroquerie et il suffit aux voleurs de faire croire à une transaction qui doit rester secrète. Un mensonge qui peut prendre plusieurs semaines mais qui s’avère être payant.

Pour le moment, une partie des 17 millions a pu être bloquée et récupérée. Aucune information sur les autres victimes, sachant tout de même que la plus petite somme escroquée est tout de même égale à 800 000 euros !

___________________________________________________________

Source(s): Le Monde / UnderNews, le 26.01.2014 / Relayé par Meta TV

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire