Les médias officiels bloquent l’information sur les démentis américains au sujet du gaz toxique


Le 2 février 2018, le secrétaire américain à la Défense James Mattis avait déjà admis, lors d’une conférence de presse au Pentagone, que le gouvernement américain n’avait aucune preuve concernant les prétendues attaques au gaz toxique du gouvernement syrien.

Cependant les allemands n’ont pas dit un mot à propos de cet aveu sensationnel, mais ils ont gardé le silence total dans une sorte de blocus médiatique. Mais pourquoi ? Les déclarations de Mattis du 2 février 2018 contrastent fortement avec la teneur de la couverture médiatique occidentale des dernières années. Les principaux occidentaux ont persisté à dresser une image effroyable du président syrien en raison d’attaques au gaz toxique constantes et prétendument avérées contre la population syrienne. Et pourtant, les déclarations de Mattis peuvent encore être lues aujourd’hui sur le site web du Département de la Défense américain. Voici traduit en français, un passage expressif du procès-verbal de la conférence de presse :

« Y a-t-il donc des preuves crédibles sur le terrain, tant pour le sarin que pour le chlore ? » 

« Non, je n’ai pas de preuves, pas spécifiquement. Je n’ai aucune preuve. Ce que je dis, c’est que d’autres, des groupes sur le terrain, des ONG [= des organisations non gouvernementales], des combattants sur le terrain ont dit que du gaz sarin avait été utilisé. Donc nous cherchons des preuves. Je n’ai aucune preuve, crédible ou peu crédible. »

Asselineau remet en place JM Apathie sur la

 

Sources / Liens :

 

Sources : kla.TV / frexit upr / UPR

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire