L’étude santé du jour : Boire trois sodas sucrés par semaine augmenterait le risque de cancer du sein


Une étude menée par l’Université de Laval au Québec montre que la de boissons sucrées augmenterait la densité mammaire de la poitrine. Et donc des risques accrus de développer un du sein.

 

On savait qu’ils étaient mauvais : prise de poids, obésité, augmentation du risque de de la prostate dès une canette par jour chez les hommes selon une étude suédoise de 2012. On ne connaissait pas encore clairement leur incidence sur le risque de cancer du sein. C’est fait. Une étude menée par l’université de Laval au Québec montre que la de boissons gazeuses très sucrées, accélère la croissance des cellules et augmente ainsi les risques de développement de cellules cancéreuses (cellules dites malignes).

La consommation de sodas augmenterait la densité de la poitrine. Les seins denses contiennent davantage de tissus conjonctifs, glandulaire et galactophore (vecteurs du lait au mamelon) que de tissu graisseux. Cette densité plus élevée du tissu mammaire est un facteur de risque supplémentaire et bien identifié de cancer du sein.

Un lien pointé entre sucre et densité

Les femmes qui ont une densité de tissus mammaires de 75 % ou plus ont quatre à six fois plus de risque de développer un cancer du sein que celles dont les tissus mammaires sont peu ou non denses. Cette densité rend en outre le diagnostic plus compliqué, l’examen par mammographie étant moins affiné sur ce type de poitrine. Les conclusions de l’étude montrent que les femmes ménopausées qui mangent beaucoup d'aliments sucrés et les femmes non ménopausées qui boivent beaucoup de boissons sucrées ont une densité mammaire majorée.

C’est la première fois qu’une étude pointe ainsi le lien entre régimes riches en aliments et boissons sucrés, densité mammaire et statut ménopausique. Lien qui pointe une corrélation entre la consommation de boissons sucrées et la densité mammaire chez les femmes non ménopausées. Et une association similaire entre celles qui consomment des aliments sucrés et densité mammaire chez les femmes ménopausées. Les femmes buvant plus de trois boissons sucrées par semaine ont une densité mammaire supérieure de 3 % par rapport à celles qui n’en boivent pas.

"Les conclusions de cette étude montrent l'effet de ce type d' sur la densité mammaire, l'un des plus importants prédicateurs du risque de cancer du sein", conclut ainsi le Dr Caroline Diorio, Professeur au département de médecine sociale et préventive de l'Université de Laval. Et de prévenir : "considérant l’augmentation mondiale de la consommation de sucre et tous les problèmes de santé y afférant, il est important de continuer la recherche sur le sujet et de commencer à informer le public sur les effets nocifs de cette consommation".

__________________________________________________________

Source : MetroNews / Par Marie Sans, le 02.07.2014Relayé par Meta TV

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire