Le Pape excommunie un prêtre pédophile


On a beau chercher cette information dans la presse française, il n’y en a nulle trace. Il faut aller chez nos amis Belges (Le Vif) et Italiens (Inchieste Repubblica), pour trouver enfin, quelques explications. Le pape a excommunié l’ancien prêtre de Côme (Lombardie), soupçonné de pédophilie.

Mieux vaut prévenir que guérir. Bien qu’il n’ait pas encore été condamné définitivement, donc encore présumé « innocent », le prêtre de Côme, Don Marco Mangiacasale, s’est vu excommunié par le Saint Siège.

L’ex-communion est radicale et exclue une personne de la communauté religieuse d’appartenance. Une décision qui ne déplaît pas à l’, qui récemment, a montré du doigt le Vatican quant à sa position face aux pédophiles de son institution. En effet, elle a souvent accusé le Vatican de protéger les présumés pédophiles, et ce, afin de préserver l’image de la religion catholique.

Jusqu’alors, les prêtres « défroqués », l’ont été une fois que la décision de ait été rendue. Le Pape François marque là, un point décisif à son engagement face à ce fléau nauséabond.

Après jugement, ce prêtre a été condamné en appel à 3 ans et demi de prison pour abus sexuels sur quatre fillettes, néanmoins, la cours de cassation doit encore valider cette décision.

Bien qu'ayant déjà fait deux mois de prison, Marco Mangiacasale vit désormais chez sa sœur, en résidence surveillée, en attendant le verdict final. Décision vivement attendue par l’ (et le monde entier), car la italienne a elle aussi été accusée sur les réseaux sociaux, de protection des pédophiles, suite à une affaire fin 2013, où un employé municipal calabrais de 60 ans avait été accusé de pédophilie, avec actes sexuels, sur une mineure de 11 ans. Les juges avaient annulé un arrêt le condamnant, signifiant que la jeune fille de 11 ans était amoureuse de son prédateur.

Si la décision du Saint Siège a été un réel soulagement et une excellente nouvelle pour les familles des victimes, elles déplorent toutefois que le l’accusé, n’ait pas lui-même averti publiquement les fidèles du Vatican.Marco Mangiacasale est le premier à avoir été excommunié sous le règne du Pape François, mais une longue liste existe déjà et ce, depuis le moyen âge, pour diverses raisons. Depuis 2011, quelques 400 autres prêtres catholiques ont été « défroquées » ou sont en phase de l’être, pour pédophilie. Le Pape François exprime sa honte quant à ces scandales et les sanctionne comme il se doit.

Les associations de défense des victimes estiment ces excommunions justes, mais insuffisantes. En effet, elles regrettent que ces pratiques ne soient pas plus médiatisées et surtout, que les principaux concernés ne soient pas automatiquement présentés à la justice. Le SNAP (hiérarchie catholique), s’assure pourtant que les auteurs de pédophilie soient tous poursuivis pénalement, mais certains passent encore, entre les mailles du filet.

__________________________________________________________

Source(s) : 24heures facon2parler, le 27.02.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire