Indices d’un tremblement de terre déclenché artificiellement


Le 21 août 2017, un tremblement de terre de force 3,6 a ébranlé l’île touristique italienne d’Ischia. Malgré une secousse relativement faible, il y a eu à certains endroits d’énormes destructions de bâtiments ainsi que des morts. Selon les témoignages, juste avant le séisme, est apparue dans le ciel d’ centrale une couverture nuageuse ayant une structure ondulée, géométriquement exacte et régulière – un effet connu parmi les experts comme signe typique d’une forte activité HAARP très récente. HAARP est le sigle correspondant à l’anglais High Frequency Active Auroral Research Program, un programme américain qui envoie des ondes radio à très haute énergie dans les couches supérieures de l’atmosphère terrestre
Selon des témoins oculaires, cet effet frappant a pu être constaté également en dans le ciel au couchant, juste quelques minutes avant le tremblement de terre. Comme si on avait appuyé sur un bouton, la structure des nuages créée artificiellement s’est dissoute un peu avant 21 heures, ce qui coïncide exactement avec la secousse à Ischia.

Vous trouvez d’autres caractéristiques d’un tremblement de terre déclenché artificiellement dans notre émission en langue allemande parue en octobre 2014.

Selon les premières déclarations, l’épicentre se trouvait à une profondeur de 10 000 mètres où avec très peu d’énergie l’eau présente dans le sol a pu être transformée en gaz. Par la suite, cette mesure a été falsifiée. De la même façon, la valeur de la magnitude a été « corrigée » à la hausse, de 3,6 à plus de 4. Cela est remarquable car, en aucun cas, il n’est possible de mesurer après-coup, et encore moins de mesurer plus précisément. Ces « corrections » servent-elles donc à cacher une activité HAARP ?

A ce sujet il est intéressant de lire une citation de l’ancien président américain Lyndon B. Johnson :

« Contrôler l’espace veut dire contrôler le monde. Depuis l’espace, on domine le climat, on peut provoquer des sécheresses et des inondations, changer les saisons et augmenter le niveau de la mer, rediriger le Gulf Stream et refroidir le climat. Il existe quelque chose de plus important que l’arme la plus ultime, c’est le pouvoir ultime, le contrôle total sur la terre à partir de quelque part dans l’espace. » Lyndon B. Johnson, ancien président US (1963-1969)

de ham.

Jean-Pierre Petit sur HAARP

 

Sources / Liens :

Tote und Verletzte nach Erdbeben auf Ischia

http://www.zeit.de/gesellschaft/2017-08/erdbeben-italien-ischia

Lire aussi : ‘La CIA pense qu’une nation hostile tente de modifier le climat du monde’

HAARP une arme climatique

 

Source : klagemauer.tv 

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire