A Garches, des parents d’enfants malades du cancer en grève de la faim évacués


Les parents avaient entamé une grève de la faim, dans la chapelle de l'hôpital Raymond-Poincaré, pour réclamer la poursuite des méthodes spécifiques de l'unité spécialisée dans les cancers de l'os qui doit fermer prochainement.

Quatre parents d'enfants souffrant du avaient entamé une grève de la faim il y a dix jours, le 26 juin, dans la chapelle de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine). Une manière pour eux de protester contre la fermeture prochaine du service d'oncologie pédiatrique de l'hôpital. Et de réclamer la poursuite des méthodes spécifiques de l'unité spécialisée dans les cancers de l'os. Dimanche 6 juillet au matin, ils ont été évacués par les équipes du Samu, appuyées par une cinquantaine de CRS, à la demande de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, rapporte France 3 Paris Ile-de-France.

Des méthodes de soins polémiques

L'AP-HP a programmé la fermeture de cette unité après le départ à la retraite de la pédiatre et cancérologue Nicole Delépine, qui le dirige depuis 2004 et dont les méthodes font polémique. Le service est transféré dans le même département, à l'hôpital Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt, de même que les patients qui le souhaitent.

L'unité du docteur Delépine, qui accueille actuellement une trentaine d'enfants, privilégie des traitements individualisés par rapport aux protocoles standardisés. Elle revendique un taux de guérison de plus de 80% mais ne peut se prévaloir de résultats récents car les nouveaux standards méthodologiques exigent que toute étude soit basée sur de nouveaux essais cliniques qu'elle refuse.

Lire aussi

Cancer… Business mortel ? Qui décide de notre santé ?

 

__________________________________________________________

Source : Francetv info, le 06.07.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire