Le virus de la grippe peut être détruit grâce à une lampe à UV spéciale


Une lampe à ultraviolets (UV) spéciale pourrait permettre d’éviter la transmission du de la grippe dans des lieux publics. En effet, d’après des chercheurs de l’université Columbia, aux , une lumière dans l’« UVC lointain », à faibles doses, serait sans danger pour l’Homme et apporterait une solution bon marché pour tuer des et des bactéries de l’air ambiant.

De nombreux virus (comme celui de la grippe) ou bactéries (comme celle de la tuberculose) se propagent dans l’air. D’où l’intérêt de pouvoir éradiquer de tels microbes présents dans l’atmosphère. On savait déjà que la lumière UVC, dont la longueur d’onde se situe entre 200 et 400 nm, est très efficace pour tuer des bactéries et des . Cette lumière ultraviolette (UV) germicide est utilisée pour décontaminer du matériel chirurgical.

Mais, comme l’explique David Brenner dans un communiqué de l’université Columbia de New York (), « malheureusement, la lumière UV germicide conventionnelle est également un danger pour la humaine et peut conduire au cancer de la peau et à la cataracte, ce qui empêche son utilisation dans l’espace public ». Avec d’autres chercheurs, il a donc travaillé sur une lumière ultraviolette spéciale appelée « UVC lointain » pour savoir si elle pourrait tuer des virus influenza dans l’air.

Des virus H1N1, une souche courante de grippe, ont été lâchés dans une chambre de test et exposés à de très faibles doses (2 mJ/m2) de lumière située dans l’UVC lointain, à une longueur d’onde de 222 nm. Cette lumière a inactivé les virus influenza à plus de 95 % avec quasiment la même efficacité qu’une lumière UV conventionnelle germicide. De faibles doses continues de lumière dans l’UVC lointain pourraient donc tuer des virus de l’air.

La lumière ultraviolette est aussi utilisée dans le cabinet du dentiste. © satyrenko, Fotolia

Une lampe à UV pour contrer les épidémies

D’après David Brenner, cette lumière spéciale pourrait tuer les microbes sans créer de dommages aux tissus humains : « La lumière lointaine UVC a une portée très limitée et ne peut pas pénétrer à travers la couche externe de cellules humaines mortes ou la couche de larme dans l’œil, donc ce n’est pas un danger pour la humaine. Mais, parce que les virus et les bactéries sont beaucoup plus petits que les cellules humaines, la lumière ultraviolette peut atteindre leur ADN et les tuer ».

L’utilisation de la lumière dans l’UVC lointain dans des hôpitaux, des cabinets médicaux, des aéroports et d’autres espaces publics pourrait donc aider à limiter la transmission et la propagation de maladies microbiennes véhiculées par l’air, comme la grippe et la tuberculose. Une telle lampecoûte environ 1.000 dollars (800 euros). Ces lampes dites « à excimère » peuvent émettre entre 207 et 222 nm de longueur d’onde. Ces résultats paraissent dans la revue Scientific Reports.

 
 

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire