Vietnam : Un bateau de pêche coulé par un navire chinois


Un bateau de pêche vietnamien a coulé sans faire de victimes, après avoir été heurté par un navire chinois, dans une zone que se disputent Hanoï et Pékin en mer de méridionale, ont indiqué mardi les secours vietnamiens.

«Le bateau de pêche a été heurté» lundi par le navire chinois et «il a coulé», selon le récit des dix pêcheurs à bord, qui ont pu être secourus, a déclaré un responsable des secouristes ayant requis l'anonymat.

Selon lui, ce nouvel incident s'est produit «non loin d'une plate-forme» pétrolière installée par Pékin début mai dans la zone disputée des archipels des Paracels.

Cette installation avait suscité des violences antichinoises meurtrières au , les plus sévères depuis des décennies, conduisant la à évacuer des milliers de ses ressortissants.

Lors de ces émeutes mi-mai, des milliers de manifestants avaient incendié des entreprises étrangères, notamment chinoises, au . Quatre Chinois ont alors été tués, selon Pékin.

Une Vietnamienne s'est immolée la semaine dernière pour protester contre cette plate-forme, qui selon Hanoï, a «sérieusement menacé la paix».

Le et la se disputent de longue date les archipels des Paracels et des Spratleys, dont les fonds sont présumés riches en pétrole et qui constituent d'importantes voies maritimes internationales.

Ce nouvel incident en mer survient alors que des bateaux vietnamiens et chinois se provoquent régulièrement dans cette zone, Chine et Vietnam s'accusant mutuellement d'être à l'origine des incidents.

Le , confronté lui aussi aux revendications de souveraineté maritimes de la Chine en mer de Chine orientale, a vivement réagi mardi à cette annonce.

«Si ces informations sont vraies, c'est un acte extrêmement dangereux», a réagi Yoshihide Suga, porte-parole du gouvernement japonais.

Le gouvernement vietnamien n'était pas en mesure de confirmer l'information dans un premier temps.

Lors d'une tournée en le mois dernier, le président américain a tenté de rassurer des pays alliés des États-Unis sur la volonté de «rééquilibrage» diplomatique et militaire de Washington vers l', où la Chine inquiète par ses ambitions navales et territoriales.

__________________________________________________________

Source(s) : La Presse.ca, le 26.05.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire