Venezuela : la campagne de déstabilisation s’accélère


Le président vénézuélien a expulsé trois diplomates nord-américains, accusés, preuves à l’appui (voir vidéo) d’ingérence flagrante dans les affaires et les choix politiques du pays: contacts avec l’opposition, conseils en déstabilisation, aide matérielle aux saboteurs, manœuvres contre-révolutionnaires dans l’État de Bolivar…

Ces trois fonctionnaires, ont 48 heures pour quitter le pays. Kelly Keiderling, qui a servi jusqu’à lundi, en tant que chargée d’affaires de l’ambassade américaine au , David Moo, vice-consul américain à Caracas et Elizabeth Hoffman, secrétaire adjoint pour les affaires politiques à l’ambassade. “Nous avons repéré un groupe de responsables de l’ambassade des Etats-Unis qui se consacraient à des rencontres avec l’extrême droite et au financement et à l’encouragement d’actes de sabotage contre le système électrique et l’économie”, a annoncé le président Maduro à la télévision. “J’ai la preuve là entre mes mains”, a-t-il ajouté en lançant: “Yankees Go Home! Sortez du ! Sortez d’ici! Je me fiche des actions du gouvernement de Barack Obama.” 
En représailles, les ont expulsé le chargé d’affaires du  à Washington, ainsi que deux autres fonctionnaires.

Il y a quelques jours, nous dénoncions un processus “à la chilienne”: sabotages électriques, pénuries organisées, grèves subversives, violences de rue, , économique, ingérence américaine… D’autres voix s’élèvent dans le même sens. Ce qui se joue au nous concerne aussi au premier plan et exige notre solidarité. Plus tard, il sera trop tard.

  • Des éléments de preuves dans cette vidéo (en espagnol)

____________________________________________________________

Source(s): MultimedioVTV / YouTube / Jean Ortiz avec humanite.fr le 02-10-2013 /  Meta TV)

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire