Une association dénonce “l’horreur” dans un élevage de lapins du Morbihan 2


L'association L214 a saisi, lundi, les services vétérinaires du Morbihan, pour leur demander la fermeture d'urgence de cet élevage.

"Des lapereaux agonisent dans leur cage grillagée, d'autres dans la fosse à déjections, certains moribonds pendent à travers les grilles des cages, des lapins sont mutilés." L'association de protection animale L214 a dénoncé, jeudi 26 juin,"l'horreur" dans un élevage de milliers de lapins du Morbihan.

"L' est insalubre : couche épaisse d'excréments sur les murs, poussière accumulée sur les cages et dans le local sanitaire, mouches en quantité sur les cadavres", souligne L214, qui a publié des images et une vidéo de cet élevage intensif.

La préfecture saisie

L'association a saisi, lundi, les services vétérinaires dépendant de la préfecture du Morbihan, pour leur demander la fermeture d'urgence de cet élevage. Situé à Augan et comptant plusieurs milliers de lapins, il a été déclaré en cessation d'activité, mais fontionne encore pour au moins deux mois, selon L214.

"Souvent, la grande misère animale est associée à une grande misère des hommes, donc l'objectif n'est pas de taper sur les éleveurs mais de dire à la préfecture de prendre ses responsabilités", a expliqué Brigitte Gothière, de L214. La préfecture du Morbihan a indiqué, jeudi, attendre les résultats d'une inspection menée mercredi par les services vétérinaires dans cet élevage.

__________________________________________________________

Source(s) : Francetv info avec AFP, le 27.06.2014

D'autres articles Meta TV


Laissez un commentaire

2 commentaires sur “Une association dénonce “l’horreur” dans un élevage de lapins du Morbihan

  • Civiquement69
    Civiquement69

    Bravo à cette “association” que total indignation des propriétaires alias “éleveurs”.

     

    PS: c’est faute à l’autorité octroyant l’agrément et celle procédant pas au suivi qualité régulier que sans prévenance préalable comme faisant la “d.d.p.p”;

    que les préfectures organise une visite surprise, chez tous les éleveurs et y dresser constat sous appui des associations que fondations dédites défenses animalières, que rendre interdit aux éleveurs de vendre directement aux “clients”, mais devrait s”y créer départementale, sorte de “forme qualité” agréée, car ferait office de plénière, regrouperait les concernés dus moments, afin de garantir nouvellement la “quiétude socio-pécuniaire des concerner et procéderait qualitativement par paliers avec suivi obligatoire des actes de chacun est clients devra répondre de chose comme pour les détenteurs de chien 2ème cat°