Un pirate menace de vendre les données personnelles de 3,7 millions de clients de la Banque d’Israël


Les violations de données et les incidents de sécurité sont constants ces derniers jours. Un pirate informatique menace de vendre les données personnelles de 3,7 millions de client de la Banque d’Israël si une rançon en  ne lui ai pas versée.

Les pirates informatiques et les cybercriminels sont motivés par l’argent et sont capables de trouver de nouvelles attaques créatives et innovantes pour atteindre leurs objectifs. Dans ce cas, c’est une vraie cyber-extorsion, le pirate menaçant une banque si cette dernière ne lui verse pas une somme d’argent.

Selon le journal israélien Haaretz, un pirate, qui est l’exploitant du plus grand botnet en Israël, a menacé trois grandes israéliennes, à savoir la Israël Discount Bank, la Banque Yahav et la First International Bank d’Israël.

« Ces ont reçu un message par mail menaçant que si elles ne remettent pas une certaine somme en Bitcoins à la fin de la semaine prochaine, une liste complète des coordonnées bancaires des clients serait vendues à des partis hostiles« , peut-on lire dans l’article.

Les base de données des et leurs sites Web n’ont pas été violés, mais le pirate a affirmé qu’il est titulaire d’un énorme réseau de botnet diffusant des chevaux de Troie bancaires en Israël qui ont déjà infecté des millions de systèmes à travers le pays et recueilli une liste massive de renseignements personnels volés contenants des identifiants et mots de passe ainsi que des informations de carte de crédit de 3,7 millions d’utilisateurs.

Le pirate a exigé le paiement de la rançon en , une monnaie virtuelle parfaite pour le chantage et les cyber-criminels. n’est pas soutenue par une banque centrale ou un gouvernement et ne peut être transféré que via « peer to peer » entre deux personnes n’importe où dans le monde. Les banques ont refusé de commenter le rapport et a immédiatement signalé la menace aux autorités israéliennes. Selon la source, certains d’entre eux ne voient pas la menace comme sérieuse. La Banque d’Israël a tenu une réunion mardi sur la question.

Notons tout de même que les cyberattaques sont de plus en plus avancées et sophistiquées, plus ou moins n’importe quelle dans le monde peut être considérée comme une cible potentielle. S’informer sur les menaces et les risques est devenu incontournable.

____________________________________________________________
Source(s): UnderNews, le 23.12.2013 /  / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire