Un panneau solaire géant bientôt envoyé dans l’espace ?


L’US Navy envisage de construire un capteur solaire géant dans l’espace pour alimenter les installations militaires et pourquoi pas les villes de la Terre.

Voici le projet fou que vient de dévoiler l’US Navy. Sonnant comme de la science-fiction, le but est de construire des panneaux solaires géants dans l’espace qui s’étendraient sur une superficie d’un kilomètre. Les équipes de l’US Navy ont fabriqué et testé deux modules différents afin de capturer et de retransmettre l’énergie solaire sur Terre. Paul Jaffe, ingénieur en aéronautique à l’U.S. Naval Research Laboratory (NRL) nous explique qu’ « il est difficile de dire si c’est complètement fou avant d’avoir essayé ».
 

Le premier module met en « sandwich » les composants électriques du système entre deux panneaux. Sur l’engin, un panneau photovoltaïque absorbe l’énergie du soleil, puis la transforme en radiofréquence grâce à un système électronique. L’énergie est ainsi renvoyée sur Terre grâce à une antenne dirigée vers le sol. La seconde version du module « sandwich »pourra s’ouvrir afin d’emmagasiner une plus grande quantité de rayonnement qui le rendrait quatre fois plus efficace que son prédécesseur.

7133684

(Photo: U.S. Naval Research Laboratory/Jamie Hartman) 

Seul objection à ce projet fou, comment envoyer un rayonnement énergétique à travers l’atmosphère ? Selon Paul Jaffe, ceci n’est pas un problème puisque nous utilisons fréquemment les radiofréquences et les micro-ondes afin de transmettre l’énergie. Il explique : 

« Les gens n’associent pas forcément ondes radio et transport d’énergie (…) Ils y pensent plutôt comme un moyen de communication, comme la radio, la TV ou les téléphones portables ».

Les modules seraient prêts à être lancés et assemblés dans l’espace par des robots. Une installation gigantesque puisqu’elle devrait s’étendre sur 1 kilomètre carré de superficie, soit neuf fois la taille de la station spatiale internationale. La NLR travaille également sur d’autres projets similaires, mais cette fois-ci, les modules pourraient prendre position dans la stratosphère.

__________________________________________________________

Source(s) : nrl.navy, le 12.03.2014 / Crédit photo : Illustration par John C. Mankins / Citizenpost  / Relayé par Meta TV

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire