Meta TV Média alternatif et indépendant

Un major-général témoigne de l’imposture de la version officielle du 11 septembre

Le major-général Albert Stubblebine, aujourd’hui à la retraite, dévoile dans cette ce que beaucoup suspectaient déjà: d’après lui, ce qui s’est écrasé sur le est un missile, pas un avion.

Non seulement les analyses des photos prouvent selon lui qu’il est impossible qu’un avion se soit écrasé sur ce bâtiment mais les photos qu’il a vu montraient ce qui ressemblait d’après lui à une turbine de missile.

Il indique également que ce jour là, toutes les caméras de surveillance étaient éteintes, sauf une, ce qui lui sembla très inhabituel. Quand il découvrit les images, il constata que cela ne ressemblait pas à un avion. Lorsqu’il revu cette même quelque temps plus tard lorsqu’elle fut rendu public, il remarqua que le missile avait été remplacé par un avion, la avait été truquée.

Il confirme par ailleurs que c’est tout simplement impossible que l’acier des tours ait fondu à cause du carburant des avions comme l’indique la version officielle et que l’on constate clairement dans certaines vidéos des démolitions contrôlées. D’ailleurs, à ce sujet, il suffit de revoir une déclaration de Silverstein qui utilise l’expression “pull it” pour dire que la tour a été démolie: un terme typiquement utilisé pour une démolition contrôlée.

Autre parenthèse, ce n’est pas le seul lapsus révélateur relatif au 11 Septembre, regardez par exemple la réaction des deux personnes derrière Rumsfeld lorsqu’il utilise le terme “the people who…shut down the plane over Pennsylvania” en parlant du vol 93 écrasé en Pennsylvanie, ce qui veut dire littéralement “ceux qui ont abattu l’avion au dessus de la Pennsylvanie”.

Il indique aussi que toutes les défenses anti-aériennes dans ces zones du pays étaient désactivées ce jour là sur ordre du vice-président. Pourquoi vouloir désactiver ses propres moyens de défense précisément le jour de la plus grande attaque sur son territoire? Il rappel également qu’un exercice identique devait avoir lieu le même jour:

Ce major-général finit l’interview en montrant sa stupeur lorsqu’il a dû changer ses certitudes et passer de: “j’ai une totale confiance en mon gouvernement” à “oh mon dieu, que se passe-t-il?”. Qui sont les réels ennemies?”. Kate Johnston, finit cette interview en posant la question qui dérange:
“Si nos gouvernements sont capables d’organiser des attaques aussi horribles contre nous, de quoi d’autre sont-ils capables?”
_____________________________________________________
Source(s): MasterpieceConCen / Bassora C / Kate Johnston / YouTube / Fawkes News
Image : http://i2.ytimg.com/vi/QGNHDccvlGw/hqdefault.jpg

Laissez un commentaire