Un humanitaire américain accusé d’actes de pédophilie sur des enfants kenyans


Un homme a été inculpé pour agressions sexuelles sur des enfants pendant qu’il s’était engagé comme coopérant dans une ONG au qui assiste les enfants abandonnés.

Matthew Lane Durham d’Oklahoma est accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec plus de 10 enfants âgés de 4 à 10 ans alors qu’il était coopérant à l’Upendo Children’s Home en Nairobi d’avril à Juin 2014.

La plainte déposée au tribunal de l’Ouest Okhahoma, la semaine dernière dit que Durham, 19 ans, était coopérant depuis 2012.

Durham a écrit et signé une confession qu’un responsable d’Upendo a remis à l’Ambassade de Nairobi, selon un rapport remis par l’agent du Scott Lobb.

Dans ce rapport, il a admis avoir abusé des garçons et des filles dans une salle de bains de la Children’s Home. Au moins l’une des victimes est séropositive.

Durant les visites précédentes, Durham vivait dans des familles d’accueil en Nairobi, mais pour son dernier voyage, il a demandé à vivre au Children’s Home dans un  “overflow bunk,”  a écrit Lobb.

Une éducatrice du centre est devenue suspicieuse du comportement de Durham et interrogé les enfants, qui lui ont parlé de ses abus. L’éducatrice a alors rapporté les dires aux responsables du centre, qui ont obtenu une confession de Durham, confisqué son passeport et interpellé la police, selon le rapport de Lobb.

L’avocat de Durham, Stephen Jones a dit mardi que le rapport était truffé d’incohérences et que son client était innocent.

Le rapport du est passé sur d’autres rapports, et même dans certains cas, de oui-dires,” a déclaré Jones.

Jones a dit que la soi-disante confession de Durham avait été obtenue par les employés d’Upendo via un procédé “bizarre” combinant des actions tribales, de la pseudo-psychologie, les techniques d’interrogatoire de la police et 
de fanatisme réligieux.”

Durham est retourné aux USA le mois dernier. Il a été arrêté jeudi à Edmond et est actuellement déténu à la prison de Logan, selon le bureau du shériff. Une audition préliminaire est prévue pour le 1er août.

Une déclaration de la directrice d’Upendo Kids International, Eunice Menja a montré que la société basée à Edmond, coopère avec les autorités, mais décline tout commentaire supplémentaire.

Durham doit faire face à 4 faits d’accusation : tourisme sexuel; conduite sexuelle inappropriée dans un pays étranger; tentative de conspiration; et agressions sexuelles aggravées sur des enfants. S’il est reconnu coupable, il risque la prison à perpétuité.

__________________________________________________________

Source(s) : ​Banlieue Immigrée / ​Enfants en Danger / Par Veritas Liberabit Vos, le 24.07.2014 / Relayé par Meta TV(meta.tv)

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire