Ulcan piraté, mis en garde à vue et relâché

Grégory Chelli, cybercriminel réfugié en Israël, a été impuissant face au de son site, survenu quelques jours avant sa mise en garde à vue par la police d’Ashdod.

Les supporters d’, très nombreux dans la communauté francophone d’Israël (selon un site franco-israélien), peuvent souffler : leur “guerrier héroïque” a été libéré hier soir après 48 heures de garde à vue. L’information provient aujourd’hui de France Info qui confirme ainsi la nouvelle annoncée –dès dimanche soir– par l’ex-policière Sihem Souid et réfutée par l’extrémiste Jonathan-Simon Sellem.

Grégory Chelli a donc été simplement placé en garde à vue et interrogé par les policiers d’Ashdod sans être incarcéré ou extradé aussitôt vers la France. Israël entretient d’ailleurs le flou artistique sur le sujet puisqu’aucune confirmation officielle n’a été communiquée aux médias français.

Quelques jours plus tôt, le militant sioniste a connu un autre désagrément : pour la première fois, son site Viol Vocal a été hacké en direct comme l’illustre le savoureux document sonore affiché ci-dessous et déniché par .  

On y découvre ainsi un Grégory Chelli saisi par la colère et soudain dominé par un terrible mal : le syndrome de La Tourette.

Lundi soir, vers 19h, le site du pseudo-geek-et-hacker était toujours inaccessible.
__________________________________________________________

Source : Panamza / Par , le 27.10.2014

Laissez un commentaire