Ulcan piraté, mis en garde à vue et relâché   Mis à jour


Grégory Chelli, cybercriminel réfugié en , a été impuissant face au de son site, survenu quelques jours avant sa mise en garde à vue par la police d’Ashdod.

Les supporters d’Ulcan, très nombreux dans la communauté francophone d’ (selon un site franco-israélien), peuvent souffler : leur “guerrier héroïque” a été libéré hier soir après 48 heures de garde à vue. L’information provient aujourd’hui de France Info qui confirme ainsi la nouvelle annoncée –dès dimanche soir– par l’ex-policière Sihem Souid et réfutée par l’extrémiste Jonathan-Simon Sellem.

Grégory Chelli a donc été simplement placé en garde à vue et interrogé par les policiers d’Ashdod sans être incarcéré ou extradé aussitôt vers la . entretient d’ailleurs le flou artistique sur le sujet puisqu’aucune confirmation officielle n’a été communiquée aux médias français.

Quelques jours plus tôt, le militant sioniste a connu un autre désagrément : pour la première fois, son site Viol Vocal a été hacké en direct comme l’illustre le savoureux document sonore affiché ci-dessous et déniché par .  

On y découvre ainsi un Grégory Chelli saisi par la colère et soudain dominé par un terrible mal : le syndrome de La Tourette.

Lundi soir, vers 19h, le site du pseudo-geek-et-hacker était toujours inaccessible.
__________________________________________________________

Source : Panamza / Par , le 27.10.2014

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire