Tarifs bancaires: légères hausses et écarts importants entre banques


Les ont légèrement augmenté leurs tarifs en 2014, selon l'enquête annuelle de l'association de consommateurs CLCV et du magazine Mieux vivre votre argent publiée vendredi, qui épingle les écarts de prix entre les établissements.

Le constat de cette étude, qui passe en revue les tarifs applicables au 1er février 2014 de 135 soit pratiquement tous les établissements en métropole et outre-mer, rejoint celui établi mardi par l'UFC-Que Choisir. 

En moyenne, pour les métropolitaines, des hausses modérées de 0,52% et 0,41% ont été constatées pour deux des trois profils de consommateurs étudiée, respectivement ceux du "consommateur moyen" et du "gros consommateur".

A l'inverse, le "petit consommateur" profite lui d'une baisse des prix de 1,01% en moyenne.

"Ces variations s'expliquent, sur le profil +petit consommateur+ notamment, par la suppression par certains établissements de la facturation de la mise en place d?un prélèvement au profit d'un organisme privé, du fait du passage au prélèvement SEPA (la nouvelle norme européenne des paiements, ndlr) et par la diminution des coûts d'accès au serveur vocal", indiquent la CLCV et Mieux vivre votre argent.

Quel que soit le profil considéré, les banques en ligne sont en moyenne moins chère que leurs concurrentes ayant un réseau d'agences en  métropolitaine. Les établissements situés outre-mer sont, eux, les plus onéreux.

Au sein d'une même catégorie de banque, les écarts peuvent aussi être importants.

"En métropole, en retenant la formule la moins chère, selon l'établissement choisi, notre +petit consommateur+ de services pourra payer jusqu?à 179% de plus pour bénéficier exactement des mêmes services", écrivent les auteurs de l'étude.

Pour ce profil, LCL facture ainsi 35,96 euros par an quand Barclays demande 100,40 euros pour des services équivalents.

Revenant sur les commissions d'intervention, dont le montant est plafonné depuis le 1er janvier à 80 euros par mois pour la majorité des clients, la CLCV et Mieux vivre votre argent notent que, sur les 135 banques étudiées, 110 affichent ces plafonds. Sur les 25 établissements restants, 4 ne les facturent pas (Boursorama, Fortuneo, ING et Barclays).

Ces commissions sont les frais que prélève une banque lorsqu'elle accepte de laisser passer une opération plaçant un compte dans une situation irrégulière, comme un dépassement de découvert autorisé.

___________________________________________________________

Source(s): LeParisien avec AFP, le 24.01.2014 / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire