Syrie : La défense antiaérienne syrienne abat des missiles israéliens

La détruit plusieurs missiles de l’ennemi Israel, la communauté internationale de Macron ne dit rien sur cette attaque des sionistes, ne pas d’énoncer, c’est être complice!
Le président Macron a frappé la le 14 février 2018 pour l’honneur de la communauté internationale, bafouant ainsi le droit international

Nos systèmes de défenses antiaériennes interceptent une agression israélienne contre la zone sud

Daraa, Sana – Les systèmes de défense antiaérienne de l’armée arabe syrienne a intercepté une agression israélienne menée aux missiles contre Tell Harra dans la zone sud et abattu un nombre parmi eux.

Le correspondant de Sana a indiqué que les défenses antiaériennes avaient déjoué à l’aube une agression israélienne menée aux missiles contre Telle Harra dans la zone sud et abattu un certain nombre parmi eux, soulignant que l’agression avait causé des dégâts matériels seulement.

Il a ajouté que l’ennemi israélien a mené ensuite une guerre électronique pour brouiller les radars.

sana.sy

Adaptation Yandex

La défense #antiaérienne syrienne abat des missiles israéliens #Syrie #Israël

https://t.co/VTEMCvuV8P pic.twitter.com/ORyVNVCj4Q

— RT France (@RTenfrancais) 12 juin 2019

Video footage of the Syrian air defenses confronting Israeli attack https://t.co/fsc4h9jZuc #Daraa #Israel #Syria

— Al-Masdar News (@TheArabSource) 12 juin 2019

Les défenses aériennes syriennes face à l’attaque israélienne

BEYROUTH, , 07h00 – Les défenses aériennes syriennes ont été activées hier soir lorsque plusieurs missiles israéliens ont commencé à viser les positions militaires dans la ville de Tal Al-Harrah, gouvernorat de Daraa.

Dans une courte diffusée hier soir par l’Agence de presse arabe syrienne SANA, on peut voir les défenses aériennes syriennes tenter d’intercepter les missiles israéliens qui ont été tirés du plateau du Golan occupé.

Alors que de nombreux projectiles ont été abattus par l’armée syrienne, un certain nombre de missiles ont atteint leurs cibles autour de Tal Al-Harrah.

Tal Al-Harrah est une ville située au sommet d’une colline qui domine une grande partie du gouvernorat d’Al-Quneitra et l’ouest de Daraa.

L’armée syrienne a repris Tal Al-Harrah l’été dernier après avoir perdu la ville aux mains des Brigades du Front Sud de l’armée syrienne libre en 2014.

Les frappes aériennes sur la #Syrie étaient «pour l’honneur de la communauté internationale» – #Macron https://t.co/4IxGIjdzs6 via @IntropaJacques Le laboratoire chimique trouvé par la #Russie mettra à défaut l’accusation et l’attaque de la #France d’un pays souverain, la Syrie pic.twitter.com/cIh2Nrd7FA

— Intropa Jacques (@IntropaJacques) 18 avril 2018

Bafouant le droit international, alors qu’une journée avant, le président Poutine, dans un contact téléphonique, lui avait suggéré de s’abstenir de toutes frappes contre la Syrie, un pays souverain. Le 14 avril 2018, le président Macron a attaqué la Syrie aux missiles, il a dit quelques jours plus tard, devant le parlement européen que c’était au nom de la communauté internationale, à vrai dire, ils étaient 3 pays, France, Etats-Unis et le Royaume-Uni sur 197 pays.

#Macron veut frapper la #Syrie https://t.co/PT9fTC6rxZ via @IntropaJacques Le général Mattis, #USA, dément que la Syrie ait un jour utilisé des #armeschimiques #Syria #Elysee pic.twitter.com/xZ0FaFQ5ft

— Intropa Jacques (@IntropaJacques) 14 février 2018

Nous avons la preuve que des armes chimiques ont été utilisées par le régime de Bachar el-Assad. #EMacronTF1 pic.twitter.com/CaJJ19wdOp

(@EmmanuelMacron) 12 avril 2018

Le président Macron a attaqué la Syrie le 14 avril 2018 alors que les experts chimiques de l’OIAC OPCW devaient visiter les lieux de l’attaque chimique qu’il prétendait le samedi 15 avril 2018 à Douma, Damas. Depuis, le président Macron n’a toujours pas donné signe de ses « dites preuves« .

Le Drian était ministre de la Défense avait présenté le 140418 un rapport « Chimique » sur la Syrie, il semblerait que ce rapport était vide!

Source : infosdanyfr

La défense antiaérienne du pouvoir syrien a été activée ce mercredi avant l’aube face à une «agression israélienne» et a abattu «un certain nombre de missiles» visant le sud de la Syrie, a annoncé l’agence officielle Sana.

L’attaque est survenue aux environ de deux heures du matin (23 heures françaises) contre le secteur de Tall al-Hara, dans la province de Deraa, située non loin du plateau du Golan, a précisé la Sana. «Les dommages se limitent à des dégâts matériels, il n’y a pas de pertes humaines», précise l’agence. «Les batteries de la défense antiaérienne de l’armée syrienne ont confronté une agression israélienne menée avec des missiles sur Tall al-Hara, dans la région sud, et un certain nombre (de missiles) ont été abattus», souligne Sana.

L’agence accuse aussi Israël d’avoir mené «une guerre électronique» et d’avoir ainsi «brouillé des radars» de la Syrie. La Sana ne précise pas quelles cibles ont été visées par Israël. Mais depuis le début du conflit en Syrie en 2011, l’Etat hébreu a mené plusieurs raids contre des positions militaires du pouvoir de Bachar al-Assad mais aussi ses alliés indéfectibles, l’ et le .

Les derniers bombardements israéliens en Syrie ont eu lieu début juin. L’armée israélienne avait frappé en 24 heures plusieurs positions des forces loyales au régime de Bachar al-Assad, tuant 15 combattants selon une ONG, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Source : Le Figaro

Laissez un commentaire