Syrie : Des rebelles s’en prennent à des religieuses orthodoxes


Douze religieuses orthodoxes ont été emmenées de force de leur couvent situé dans le centre historique de la ville chrétienne de Maaloula, dont des rebelles syriens se sont emparés dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé Radio Vatican. Le nonce (ambassadeur) du Saint-Siège en , Mgr Mario Zenari, cité par la radio, affirme qu’il s’agit de "douze soeurs syriennes et libanaises". 
"Il semble que les rebelles jihadistes les aient conduites dans le nord vers Yabrud. On ne connaît pas encore les motifs de cette action de la part des rebelles : s’il s’agit d’un enlèvement ou d’une prise de contrôle du couvent pour avoir la main libre à Maaloula", a précisé le nonce, qui se montre prudent avant de parler d’enlèvement. L’agence catholique spécialisée AsiaNews affirme également que le Patriarcat grec-orthodoxe a communiqué la nouvelle. 
Selon l’agence officielle Sana, des rebelles, dont des jihadistes du Front al-Nosra, seraient entrés dans le couvent orthodoxe de Mar Takla, situé au milieu de la ville et jusque là contrôlé par l’armée, où se trouvaient 40 religieuses et orphelins. 
Les rebelles, dont des jihadistes liés à Al-Qaïda, ont pris le contrôle de la cité le 9 septembre. Trois jours plus tard, l’armée syrienne est entrée dans Maaloula pour les chasser. Depuis, les échanges de tirs sont quotidiens. Maaloula, située à 55 km au nord de Damas, compte un grand nombre d’églises. Elle doit sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du . La majorité de ses habitants chrétiens sont grecs-catholiques et parlent l’araméen, la langue du Christ.

________________________________________________________
Source(s): Assawra, le 02.12.2013 / Relayé par )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire