Sorcellerie au Maroc : Une femme de ministre impliquée


À l’instar de Leila Bénali-Trabelsi et de bien d’autres, la pratique de la sorcellerie chez les élites est quotidienne…

L’épouse d’un ancien ministre a été arrêtée la semaine dernière alors qu’elle s’apprêtait à acheter une hyène à Dakhla , au sud du . La femme a été surprise par une patrouille de police alors qu’elle négociait l’animal avec un chasseur.        

D’après des sources du quotidien Akhbar Al Yaoum, la femme accompagnée de sa domestique avait rendez-vous avec un chasseur qui devait lui livrer la hyène en contrepartie de 110.000 DH, découverte dans son 4×4 par la police.  

La dame a été relâchée à peine quelques minutes après son arrestation suite à des coups de fil donnés en très haut lieu, rapporte le journal. La domestique et le chasseur ont été eux entendus par la police, avant d’être libérés à leur tour après plusieurs interventions.  

Akhbar Al Yaoum ne précise toutefois pas ce qui est advenu de la hyène destinée selon le journal à des pratiques de magie noire , très prisées dans les milieux du charlatanisme.  

La hyène est vendue au mais aussi en , en moyenne entre 100.000 et 160.000 DH, voire plus dans certains cas. La cervelle de hyène communément appelée "Mokh dbaâ" au peut être achetée à travers le pays à environ 500 DH le gramme.  

"Mokh dbaâ" est utilisé par des femmes ou des hommes pour se faire aimer et accepter par leurs milieux. On appelle cela "koboul" au Maroc. Cette prestation est facturée très chère par les charlatans.

__________________________________________________________

Source(s) : Bladi, le 28.03.2014 / Le Libre Penseur

D'autres articles

Laissez un commentaire