Sainte Croissance, donnez-nous notre austérité quotidienne et délivrez-nous de la dette, Amen


C’est la prière que, selon l’, et ses valets, les populations membres de l’église de la Sainte devraient réciter pieusement tous les matins au saut du lit ! 

Nous sommes, là encore, entrain de nous laisser formater. Ce n’est pas une exagération, c’est vraiment ce que pensent les sociaux traîtres de tous bords qui tournent en rond et se repassent inlassablement la barre du navire France.  Rappel de cette petite phrase du futur candidat à la présidence, F. FIllon :

« Si la crise économique se double d’une crise politique, c’est parce que les Français jugent que les solutions mises en œuvre par les responsables politiques depuis vingt ans ont toujours été insuffisamment courageuses. »

Ben voyons !

Le plus bel enfumage est celui de taire (avec la complicité de l’ensemble des médias) que le démembrement et la néo-libéralisation a déjà commencé  jusque dans les couloirs des ministères et que les efforts sont « à venir ».  Vraiment ?

La paupérisation de la France augmente. Les chiffres sont là. (1) Mais pire, ce sont les structures même de la société qui sont en danger.

Pour preuve, cette excellente émission de France-Culture : L’austérité en marche.

Elle est à écouter ABSOLUMENT.

Vous comprendrez au travers de cette enquête et de ses commentaires  que nous approchons tout doucement, sournoisement,   de la situation portugaise, espagnole et grecque..  Vous savez… l’histoire de la grenouille qui mijote…

Esclaves pour des raisons fabriquées, de plus en plus enchaînés par des mesures absurdes et contre-productives, qu’attendons-nous pour réagir ? Un Spartacus ?

Le fait d’avoir son job au chaud, ou ses poules et son petit jardin rend-il égoïste et autiste ?  C’est toute la société qui est en danger, si ce n’est pas encore nous, ce sont  nos frères, nos cousins, nos amis…

La mèche est allumée. Parce que nous n’aurons pas su réagir, l’explosion risque d’être dramatique.

Branchez vos écouteurs, en voiture, au jardin, en courant, en cuisinant et ÉCOUTEZ ! Vous n’en croirez pas vos oreilles.

TÉMOIGNAGES :

L’AUSTÉRITÉ EN MARCHE

Le gouvernement vient de présenter son projet de loi de finance pour 2015. Un budget sous la contrainte, guidé par l’obligation de faire des économies pour respecter, sans pourtant y arriver, le cadre budgétaire fixé par le pacte de stabilité et les critères de Mastricht.

Bien que la dette de la France continue de grimper, 2000 milliards d’euros atteint cette semaine, cela fait des années que l’État cherche à réduire ou optimiser ses dépenses. Chaque année, les ministres de finances annoncent que les économies sont inégalée.

Et ces économies ont bien lieu. Des subventions sont réduites, des postes de fonctionnaires non renouvelés, des services de santé rationnalisés dans leurs dépenses.

Quelles sont les effets aujourd’hui de ces économies faites hier ?

A travers trois exemples, associations, services douaniers, centre médico psychologique, le magazine de la rédaction donne à entendre les conséquences de cette politique de rigueur qui ne fait que commencer.

« L’austérité en marche », un magazine de Marie Viennot, réalisé par Annie Brault, présenté par Tara Schlegel, avec pour invité Julie Gervais, sociologue, spécialisée dans les nouvelles politiques de l’état et les hauts fonctionnaires et Barbara Cassin, philosophe, spécialiste de la rhétorique

« L’austérité en marche », c’est une enquête de Marie Viennot.

__________________________________________________________

Source : Les Brindherbes Engagés / Par galadriel, le  Relayé par Meta TV

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire