Rentrée: témoignage vif d’un parent remonté contre les rythmes scolaires


Comme on pouvait s’y attendre, les nouveaux rythmes scolaires suscitent une véritable grogne en ce jour de rentrée. Les mécontents se trouvent aussi bien du côté des élus locaux, que du côté du personnel des écoles et des parents d’élèves… comme ce papa qui livre son témoignage à META TV. Il le présente sous forme de lettre ouverte adressée à nos dirigeants politiques, à nos Maîtres, nos directeurs d’écoles, nos professeurs, etc…

Comme beaucoup de parents ce matin, mardi 2 Septembre 2014, j’ai fait la rentrée des classes.
Inquiet ? Oh que oui je le suis. Mon enfant est en grande section maternelle à Paris 14ème. Pourquoi je suis inquiet ? Je vais essayer de vous l’expliquer simplement car j’ai moi même du mal à comprendre la raison de tout ce merdier.
 
En juillet, j’inscris mon fils dans sa nouvelle école, ensuite à la mairie comme la procédure le demande. Validation des deux parties : super !  Parents rassurés, enfant satisfait, bonnes vacances.
Lundi 1er septembre, je téléphone donc à la directrice de l’école pour connaître l’horaire de reprise de mon fils le lendemain. Réponse surprenante : « mais non, nous n’avons aucune trace de l’inscription de votre enfant, je vois bien qu’il est inscrit à la mairie, mais pas chez nous et nous avons déjà 27 élèves par classe, je suis désolé, cela ne va pas être possible. » Furieux, je décide de me défendre. Après quelques échanges et recadrages, la conversation se termine par « venez demain matin, on va s’arranger. » 
Mardi 2 septembre, inscription en urgence au papier sur les listes scolaires de mon fils, ainsi que de plusieurs autres enfants dans le même cas. Extraordinaire ! Je crois rêver… A qui je laisse mon fils? Est-il confié à des personnes compétentes ?
Dans le bureau de la directrice, je suis informé du nouveau rythme scolaire. Ecole le mercredi matin, et grande surprise : plus d’école les mardis et vendredis à partir de 15h. Alors moi qui travaille la semaine, ma question est : je fais quoi de mon fils ? Pour me convertir au rythme scolaire, on me présente une table avec deux personnes à l’entrée de l’école. Sont-ils des professeurs ? Sur cette table, se trouve une pochette avec écrit dessus RYTME scolaire. Une telle faute d’orthographe me fait vraiment douté d’un seul coup sur l’éducation donnée à nos enfants. 
Mon fils va donc devoir rester pour ce que l’on appelle le périscolaire le mardi et le vendredi après-midi. En clair, il sera encadré par des personnes non compétentes. Jusqu’à preuve du contraire, je laisse mon fils à l’école pour qu’il étudie, pour qu’il soit pris en charge par des professeurs formés. Et non par des personnes en CDD de 3 mois qui affichent dans leur cursus seulement le BAFA (ou pas), donc à mes yeux  incompétentes dans l’apprentissage !
On me propose une garderie payante.  Vous êtes sérieux ? Mais allez tous vous faire f… ! Nos enfants ont le droit à un apprentissage décent, non ?
 
Je suis un papa célibataire, j’ai un droit de garde un weekend sur deux et la moitié des vacances scolaires. Pour profiter de mon fils, en désaccord avec la justice mais en accord avec sa maman, nous avions décidé que je prenne mon fils aussi le mercredi pour ne pas souffrir d’une coupure de quinze jours sans nous voir. Et voilà que le nouveau rythme scolaire punit tous les enfants et parents qui souhaitent se retrouver et s’occuper ensemble le mercredi. C’est une honte pour notre pays d’imposer à nos enfants de se lever à 6h30 ou 7h, cinq jours par semaine ! Hé oh… Vous êtes de grands malades !
De plus, mon fils se retrouve dans une classe avec un seul instit’ pour plus de trente élèves de 6 ans, pendant cinq jours, soit près de quarante heures par semaine !
 
Je rentre chez moi et je tombe sur notre ministre de l’Education à la télé qui veut à tout prix l’égalité fille garçon : ABCD de légalité à la maternelle. Le jour de la rentrée, je prends cela comme un véritable affront, une agression.
Attention, j’ai vu aussi notre mauvais président qui nous dit que ce sera une année numérique, que l’on va avoir des meilleures connexions internet pour pouvoir lire plus de livres… Mais ferme ta gueule à tout jamais, François ! S’il te plaît, rentre chez toi. Oui, je tutoie le président car depuis Saint Louis on tutoie les faussaires.
 
J’ai honte de nos dirigeants, de notre système. La nation est en deuil. Elle va devoir se lever et entrer en .
Chers citoyens français, nous devons nous unir et nous battre contre toutes ces injustices. Ce système où l’on privilégie une certaine école et/ou certaines personnes cela n’est plus admissible. Nous sommes tous nés égaux en droits et nous devons garder ces droits jusqu’à la mort. Pour cela, une grande bataille s’annonce, et je suis prêt. 
Je suis un citoyen français, père de famille, et aujourd’hui, je suis entré en dissidence contre ce système qui nous a tous trahis.  Ce combat prendra fin quand le système de notre Nation sera repris par le peuple. 
 
Énergiquement, 
Un Résistant Français.
  
Vous aussi, envoyez vos commentaires et témoignages sur la rentrée scolaires à META TV !
 __________________________________________________________

Relayé par Meta TV

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire