Près de 1 200 médecins signent un appel mettant en garde contre les pesticides


Ils préconisent notamment de mettre fin aux dérogations à l’interdiction des épandages aériens, et appellent l’Etat à reconnaître certaines maladies professionnelles liées aux pesticides.

Près de 1 200 médecins de France métropolitaine et des Antilles ont signé un appel mettant en garde contre la dangerosité des pesticides, a-t-on appris mardi auprès du coordinateur de l’appel. «Nous ne cherchons pas à montrer du doigt une profession, mais chacun doit prendre ses responsabilités. A nous d’assumer les nôtres en alertant sur les dangers de ces produits, particulièrement pour certaines catégories de la population, ceux qui y sont le plus exposés, ainsi que les femmes enceintes et les enfants» explique le Dr Pierre-Michel Perinaud, médecin généraliste à Limoges.

L’appel a été lancé sur internet en septembre par un groupe de médecins limousins auxquels se sont associés des médecins de Martinique et de Guadeloupe, ébranlés par l’affaire du chlordécone.

Le chlordécone est un pesticide qui fut employé à large échelle aux Antilles entre 1973 et 1993 avant d’être interdit mais dont la présence persistance dans les sols et rivières continue à contaminer les cultures, viandes et poissons.

Dans leur appel, les médecins soulignent qu’une exposition professionnelle aux pesticides est, selon la littérature scientifique, liée à des risques accrus de maladie de Parkinson, de cancers de la prostate et de certains cancers du sang. Les études font également état d’un risque de malformations congénitales augmenté chez les enfants des femmes exposées aux pesticides pendant leur grossesse.
___________________________________________________________
Source : liberation.fr / Remayé par meta.tv

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire