OTAN : 40000 troupes vont mettre en scène de gigantesques jeux de guerre européens 1


Les gouvernements occidentaux considèrent de plus en plus les citoyens comme des menaces, les accablant d’impôts, interdisant les manifestations ou les limitant par des arrestations arbitraires (exemple du bonnet rouge). Répétition générale en vue de la balkanisation de l’ ? ou bien comme l’affirme RT une provocation pour la ?

Après le retrait en 2014 d’Afghanistan, l’OTAN va mettre en scène d’immenses jeux européens de guerre impliquant 40000 soldats, environ sept fois la taille des récents exercices dans la mer Baltique, avec les critiques, dans cette période de crise frappant l’UE, qui appellent cela un gaspillage d’argent. 

L’alliance Occidentale prétend que c’est pour tester la capacité et le travail d’équipe des membres, principalement prétextent-ils, pour rattraper le niveau d’engagement des Américains dans l’alliance, ainsi que de garder leur avantage une fois la mission en Afghanistan terminée. 

Les exercices, configurés pour démarrer en 2015, impliqueront 40000 troupes déployées en Espagne et au . Le commandant des forces terrestres de l’OTAN, le lieutenant-général Frederick Hodges de l’armée américaine, a déclaré à Reuters que «ce genre d’exercice, ce genre de complexité, va devenir la norme», de sorte que les exercices ne sont que les premiers d’une série. 

La principale raison donnée par l’OTAN est que les troupes doivent rester fortes et pratiquer leur inter-opérabilité, en particulier après l’Afghanistan, dans les périodes d’inactivité militaire. 

Le secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen a souligné l’importance du rôle de l’ dans l’Alliance, en Septembre en disant que “les nations européennes peuvent – et doivent – faire plus pour arriver au même niveau d’engagement que l’Amérique” 

Mais certains en déclarent que l’UE ne peut pas se permettre une telle coûteuse en temps de difficultés économiques, et qu’elle n’est pas vraiment nécessaire non plus. 

Karl Rehbaum, un ancien officier des services de sécurité Est-Allemand, affirme qu ‘”il n’est pas nécessaire de mettre ces troupes en Europe. Je pense qu’ils auraient augmenté les opérations, même si l’Afghanistan n’avait pas touché à sa fin … Au lieu d’une armée défensive, ils veulent faire une armée d’intervention, d’agression. L’OTAN est responsable de trois quarts des dépenses globales d’armes, à un moment où beaucoup de ses membres sont sans le sou. 

 

A Berlin, par exemple, un groupe de manifestants, connu sous le nom “Les mères contre la guerre”, est récemment allé en centre-ville, en brandissant des banderoles disant “Non à l’intervention” – un appel à l’Europe de cesser de donner de l’argent à l’armée et de prendre soin des problèmes économiques qui affligent massivement le continent. 

“La population s’appauvrit, et les guerres sont toujours plus coûteuses. Ce type d’exercices est une menace pour la société“, a dit  l’un des manifestants à Peter Oliver de RT.

Un autre a dit qu’il était “fou de penser que cela n’avait rien à voir avec un quelconque État voyou. En organisant des opérations en Europe, il montre que l’OTAN est toujours en train de chercher la ”. 

La prochaine série de jeux de guerre intervient lors de réductions des dépenses militaires de l’OTAN, dans le sillage des interventions militaires coûteuses dans des endroits tels que la Libye et l’Afghanistan, qui ont opéré une grande ponction sur les ressources. 

Bien que l’opération soit présentée comme étant un soutient à la  préparation au combat des troupes et de conservation de coordination, les nouveaux jeux de guerre ont été annoncés quelques jours après les exercices de Steadfast Jazz qui ont eu lieu au début de Novembre, à proximité de la frontière russe, au grand dam de Moscou. 

Steadfast Jazz visait ostensiblement un «ennemi fictif», même si ce n’était pas un secret, les alarmistes dans les pays comme la Lettonie, l’Estonie et la Lituanie ont envisagés la possibilité que la allait accumuler ses forces à leurs frontières dans le but de conquérir et de reconstruire l’

Le Ministre letton de la Défense Artis Pabriks a déclaré à Reuters : “La Russie en tant que pays, au cours des cinq dernières années a accru sa présence dans la Baltique … Le ‘Jazz Steadfast’ est important pour nous, car ce sont les premiers exercices où nous tenons vraiment une formation pour défendre notre territoire“.
 

 

Les responsables de l’OTAN nient que les exercices avaient pour but d’intimider la Russie, mais qui n’ont pas fait beaucoup pour apaiser les craintes des responsables russes préoccupés par la progression du bloc lente mais de plus proche des frontières occidentales du pays. 

Des soupçons demeurent en ce qui concerne le système de défense antimissile de l’OTAN à venir, ce que l’organisation revendique comme une préparation pour les scénarios des états voyous comme la Corée du Nord ou l’. Cependant, le système serait de pointer directement leurs armes sur la Russie. Dans ce dernier mouvement, début Novembre, les États-Unis et la Roumanie ont commencé à réorganiser leur base militaire dans le pays d’Europe de l’Est, qui permettra de maintenir certains éléments du bouclier ABM. 

Rasmussen, en parlant du récent exercice de Steadfast Jazz, lors d’une conférence de presse en Lettonie le 6 Novembre a dit que les jeux sont “évidemment un signal à tous ceux qui pourraient avoir l’intention d’attaquer un allié de l’OTAN, mais je ne m’attends pas à ce que la Russie aie l’intention d’attaquer les alliés de l’OTAN, aussi les Russes ne devraient pas être préoccupés. Donc vous pouvez dire que c’est un signal à qui de droit. ” 

Rainer Rupp, un ancien officier du renseignement allemand du HVA, estime que les exercices actuels devraient être examinés dans le contexte de l’expérience afghane, et que les prochains jeux ont peu à voir avec la Sécurité Européenne ou de garder tout le monde prêt à n’importe quel scénario peuvant arriver. 

Là, explique-t-il, l’OTAN “pourrait tester son inter-opérabilité” tout aussi bien. Cependant, maintenant, “que les pays de l’OTAN – en particulier les États-Unis – vont quitter l’Afghanistan battus comme un chien ayant la la queue entre les jambes, ils ont besoin de projet et de montrer au monde qu’ils ont encore leurs griffes aiguisées.” Rupp ne voit dans les jeux que rien plus qu’une “partie d’un effort continu… d’intimidation des nations qui ne respectent pas volontairement les États-Unis et le chef de file Européen.

___________________________________________________________

Source(s): worldnewsdepartment / YouTube / RT, le 20.11.2013 / Traduction : mahamudras2 / Relayé par Meta TV )

D'autres articles


Laissez un commentaire

Commentaire sur “OTAN : 40000 troupes vont mettre en scène de gigantesques jeux de guerre européens

  • le patriote Belge

    En cas de conflit avec la Russie,l’OTAN ne tiendrai pas 48 heures et les premier a nous laisser tomber serai les etats unis d’amerique.en 24 heures ,la Russie peu mobiliser plus de 3.000.000 hommes,15.000 chars de combat,une force aeriene 25 fois plus forte que toutes les force aerienes de l’OTAN en Europe,l’OTAN resisterai exactement 72 Heures soit 3 jours,et s’en est fini de l’Europe occidental.