Nantes : Ce que les médias ne vous ont pas montré


Ambiance joyeuse chaleureuse, une foule chamarrée aux couleurs d’, du NPA, du Front de gauche, d’ATTAC, de l’ACIPA de la ZAD, des nombreuses associations de protection de l’, de la société civile c’est-à-dire de toutes les couleurs,  de tous les âges, du bébé à l’octogénaire. Des masques, des déguisements, une salamandre géante, des hommes hérissons,  femmes escargots, musaraignes ou chauve-souris, quelques 5OO tracteurs rutilants et vigilants, un homme perché dans un arbre place du pont Morand occupé à construire une cabane, des flamants roses, des femmes à tête de laitue ou  mimosa, des enfants qui chantaient des comptines. Une foule paisible de 2014 qui déferlait sur la ville, venue de tous les coins de pour dire non à un vieux projet datant du Concorde. Une foule  progressivement étonnée qui butte soudainement sur des murs de CRS robocops aux boucliers transparents,  blindés blancs, lances à eau, hélicoptères qui sillonnent le ciel… La foule reste sereine mais les plus anciens ont conscience que ce déploiement démesuré de CRS risque d’inciter à la provocation, à la confrontation. .. Le trajet modifié la veille par la préfecture  a été mal perçu par une partie des organisateurs.  Des heurts éclatent tout près de l’hôtel de police… 17H La foule reflue sous l’effet des gaz lacrymogènes, des tirs de grenades… Nous repartons, les tracteurs démarrent  prêts à voyager pendant des heures jusqu’au fin fond de la ou de l’ouest.

La guérilla urbaine n’aura pas lieu, plutôt un beau moment de communion, de solidarité pour une cause juste. Une foule immense mature, raisonnable, pacifique est venue interpeller  le gouvernement  sur la démesure économique et écologique du projet d’aéroport à Notre Dame Des Landes. 

Rien de la sauvagerie ou de la guérilla urbaine diffusées en boucle dans les médias. Nous n’avons pas vécu la même , pas  celle  de marginaux casseurs peut-être excités par la présence policière ou infiltrés à des fins ombrageuses…

 Pure question de focale ? Pas si sûr.

Un traitement de l’information plus que contestable tout comme l’encadrement de la manifestation par la préfecture et la récupération éhontée qu’en fait J.M Ayrault.

A qui profite le crime ?

__________________________________________________________

Source(s) : Mediapart / Par NADJA, le 23.02.2014

Articles Meta TV

Laissez un commentaire