Libye : Les violences s’aggravent, des députés votent pour l’intervention étrangère

Alors que les affrontements se sont aggravés à Tripoli, des députés libyens réunis à Tobrouk ont voté une résolution appelant à une intervention étrangère "immédiatement" et au démantèlement des milices.

Au moins cinq personnes ont été tuées mercredi et des familles ont fui leur maison à la suite de tirs de roquettes dans le sud de la capitale où des affrontements ont lieu entre des groupes armés.

La veille, le chef de la police de Tripoli, le colonel Mohamed Al-Souissi, a été assassiné par un "groupe d'inconnus cagoulés et armés" dans la banlieue est de Tripoli

Alors que la situation sécuritaire s'aggrave, des députés libyens présents mercredi à une réunion du parlement libyen à Tobrouk ont adopté une résolution appelant à une intervention étrangère pour protéger les civils à Tripoli et Benghazi et au démantèlement des milices.

La capitale Tripoli connait depuis la nuit dernière de violents accrochages entre des milices rivales. La chaine Al Jazira, citant des sources au ministère libyen de l'énergie, fait état d'une grande explosion dans les dépôts de pétrole sur la route de l'aéroport en précisant qu'elle n'en connaissait pas le nombre, ni l'ampleur.

L'agence chinoise Xinhua, cite une autre source, qui a indiqué que le dépôt de pétrole de Zawiya est, une nouvelle fois, en flamme et qu'une série d'explosions a été entendues.

Les affrontements entre les milices rivales se sont intensifiés et n'épargnent ni les civils, ni les installations économiques.

Des maisons ont été touchées dans les zones de Ghot al-Shaal et al-Drebe à Tripoli, faisant cinq morts et une dizaine de blessés.

Des locaux et des voitures ont été incendiés au cours des combats. Les habitants de ces quartiers, transformés en champs de batailles, ont dû se résigner à fuir.

A l'est de Benghazi, des combats opposent des éléments de l'armée ralliés au général Khalifa Haftar à des groupes armés islamistes qui ont réussi à prendre le contrôle de certains camps de l'armée.

C'est dans ce contexte que des députés libyens, réunis à Tobrouk et non à Tripoli, choix dont la légalité a été contestée par d'autres députés ainsi que par des milices.

Des manifestations ont été en effet organisées dans plusieurs villes, dont Benghazi, Tripoli, Misrata et Zawya, pour dénoncer la tenue d'une session du parlement à Tobrouk.

Des députés ont déposés un recours devant la Haut cour sur la constitutionnalité des décisions prises à Tobrouk

L'appel de Tobrouk

111 députés libyens sur les 124 présents mercredi à la réunion de Tobrouk ont adopté une résolution appelant à une intervention étrangère pour protéger les civils ainsi qu'au démantèlement des brigades rebelles.

Les députés ciblent les brigades Kaâkaâ et Al Saouek de Zentane et les brigades "Bouclier de " liées à la ville de Misrata qui se livrent depuis un mois à une bataille féroce et sanglante pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli.

La décision du "démantèlement" parait purement symbolique, son application restant des plus problématiques. Il n'existe pas en une armée suffisamment forte pour appliquer de telles décisions, c'est à dire, désarmer les milices.

Cela vaut également pour l'appel à une intervention "immédiate" de la Communauté internationale pour "assurer la protection des civils".

Depuis le début des affrontements actuels à la mi-juillet, qui fait plus de 200 morts, plusieurs pays occidentaux et l' ont fermé leurs représentations et évacué leurs diplomates.

L'agence tunisienne de presse TAP a donné le chiffre de 147.000 personnes de 74 nationalités, dont 12300 égyptiens, qui sont entrés en par le poste-frontalier de Ras Jedir depuis le déclenchement des dernières violences.

Le flux des personnes, particulièrement des familles libyennes, fuyant la dégradation de la situation sécuritaire en Libye, s'est poursuivi, lundi, au poste de Ras Jedir (Gouvernorat de Médenine), sur la frontière avec la Libye.

__________________________________________________________

Source : Huffpost Maghreb / Par Hebba Selim, le 13.08.2014 / Relayé par Meta TV

Laissez un commentaire