L’Égypte livrerait son surplus de gaz algérien pour Israël ?

Depuis le 1er août dernier, le gaz algérien livré pour le compte de l’Égypte est transféré vers Israël.

L’Algérie et l’Égypte avaient signé un contrat qui prévoit l’importation par l’Égypte d’environ 500 millions de m3 de gaz algérien par jour, grâce à un financement des Émirats Arabes Unis.

A en croire ces information révélées par l’Observatoire italien, « La lettre confidentielle de l’Adriatique et de la Baltique », le président égyptien, Abdelfettah Al-Sissi avait choisi pour son premier voyage à l’étranger, l’Algérie pour justement faire avancer les négociations entre l’Égyptian Natural Gas Holding Company et le groupe public algérien Sonatrach autour de la livraison du gaz à des prix préférentiels.

L’Égypte était contrainte d’importer en urgence 400 millions de mètres cubes de gaz naturel par jour pour faire fonctionner ses centrales électriques durant la délicate période estivale et le surplus de gaz algérien serait donc livré à Israël, selon des sources médiatiques algériennes et égyptiennes jamais démenties à ce jour.

L’Égypte a-t-elle réussi à convaincre l’Algérie quant au profit financier à tirer d’un tel accord quand il est connu de tous que le contrat gazier entre  Israël et l’Égypte contracté en 2005 portait sur la livraison de 1,7 milliards de m3 de gaz naturel pendant 20 ans à un prix défiant toute concurrence.

Des sources au fait de ces questions énergétiques avancent le prix de 70 cents et 1,5 dollar par million de BTU (l’unité anglaise de mesure de la quantité de l’élévation de la température de un degré Fahrenheit à pression atmosphérique constante).

Le 09.03.2010 : L’Algérie stoppe l’approvisionnement en gaz vers le Caire, l’Égypte étant le principal fournisseur d’Israël en gaz naturel

 

Lire aussi : 

L’Égypte empêche un avion tunisien d’atterrir à un point proche de Gaza

__________________________________________________________

Source : Algérie1 / Par Lila Ghali, le 16.08.2014Relayé par Meta TV

Laissez un commentaire