Le vote blanc au rabais


L'Assemblée nationale a enfin voté la reconnaissance du vote blanc. Il faut apporter cependant deux bémols à ce satisfecit.

L'Assemblée nationale a enfin voté la reconnaissance du vote blanc. Cette heureuse initiative permettra de ne plus jeter dans le même sac bulletins blancs et bulletins nuls. 

Il faut apporter deux bémols à ce satisfecit. 

1) . La mesure n'entrera en vigueur qu'aux européennes et non aux municipales. 
 
2) . S'ils ne seront plus mélangés avec les nuls, les bulletins blancs ne seront toujours pas comptabilisés dans les suffrages exprimés. Le prétexte officiel consiste à dire qu'il ne faut pas trop amoindrir les scores des candidats. 
 

Lors de l'élection présidentielle de 2012, François Hollande a-t-il été élu avec 51,64 % des voix au second tour ? Alors qu'en enlevant les bulletins blancs ou nuls, il n'aurait recueilli que 48,63 % des voix. 

Cela ne change rien au résultat final. Il s'agit ainsi de sauver les apparences en gonflant artificiellement le score des uns et des autres, quitte à faire passer à la trappe un vote blanc encore pris avec des pincettes. 

___________________________________________________________

Source(s): Bonzou Niouzes /  rtl.fr / ​dailymotion / Marianne / J.D., le 16.12.2013Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire