Le boycott d’Israël validé par la Cour de cassation


La chambre criminelle de la Cour de cassation a confirmé mardi la légalité de la campagne de  des produits d’Israël.

Elle rejette les pourvois formés par le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), France-Israël, « Avocats sans frontières » et la chambre de commerce France-Israël. Un premier jugement de relaxe avait été rendu pour Olivia Zémor, présidente d’EuroPalestine, en 2011. Elle était poursuivie pour avoir diffusé la d’une action dans l’hypermarché Carrefour d’Évry (Essonne) en 2009.

Les militants de la campagne lancée en 2005 sont poursuivis sans relâche depuis 2010 pour « provocation à la haine envers une nation », sur demande du gouvernement de l’époque. Le 31 octobre, se tenait ainsi devant la cour d’appel de Paris le quinzième procès, contre quatre militants de la campagne BDS. Le parquet avait fait appel de leur relaxe en première instance.

_________________________________________________________

Source(s): Politis / Par Erwan Manac’h, le 21.11.2013 / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire