L’Assemblée adopte la proposition de loi pénalisant les clients de prostituées


Les députés ont adopté ce mercredi la proposition de loi visant à pénaliser les clients des prostituées en , après des semaines de controverse. Ce texte s’inspire de la Suède, qui sanctionne les clients depuis 1999 et affirme avoir réduit la prostitution de rue de moitié en dix ans. Le texte punit l’achat d’actes sexuels d’une contravention de 1.500 euros.

Alternative à l’amende ou sanction complémentaire, un «stage de sensibilisation à la lutte contre l’achat d’actes sexuels» est prévu. Le texte prévoit par ailleurs des mesures d’accompagnement social et professionnel pour ceux et celles qui veulent quitter la prostitution. Le gouvernement s’est engagé à mettre 20 millions d’euros par an sur la table pour financer ce «parcours de sortie de la prostitution». Avant d’entrer en vigueur, il devra cependant franchir l’étape du Sénat qui devrait l’examiner d’ici à la fin juin.

«Une majorité transpartisane pour approuver ce texte»

L’un des porte-parole des députés PS, Thierry Mandon, évoquait avant le vote «une majorité transpartisane pour faire adopter ce texte et une large majorité du groupe socialiste».

«Ma raison me pousse à approuver tout ce que propose ce texte sur la lutte contre les mafias et le proxénétisme d’une part, l’aide à la réinsertion des prostituées d’autre part. Reste cette histoire de “pénalisation” des clients qui ne m’enthousiasme pas», a écrit cependant sur son blog l’ancien ministre Jean Glavany.

A l’UMP, on est passé «d’une position plutôt sur l’abstention à une position majoritairement contre, même si on a des collègues qui voteront pour et d’autres qui s’abstiendront», expliquait le président du groupe à l’Assemblée, Christian Jacob. De nombreux députés UMP critiquent surtout la possibilité pour les étrangères engagées dans ce «parcours de sortie» d’obtenir un titre de séjour de six mois, éventuellement renouvelable, sans en contrepartie porter plainte contre les réseaux. «C’est un appel d’air fantastique pour l’immigration clandestine», a dénoncé ainsi Jean Leonetti.

A l’UDI, «le vote sera réparti équitablement entre ceux qui soutiennent le texte, ceux qui souhaitent s’abstenir et ceux qui votent contre», avait indiqué pour sa part le porte-parole du groupe, Jean-Christophe Lagarde.

Les écologistes farouchement opposés au texte

Si le Front de gauche soutient le texte, une majorité du groupe radical (RRDP) devait voter contre, jugeant «la réponse du législateur pas satisfaisante».

Les écologistes, sans être unanimes, sont les opposants les plus virulents au texte. «Cette loi mélange la question des réseaux et la question de la vente d’un service sexuel, du coup ça n’est pas un vrai débat», a regretté la co-présidente du groupe des Verts Barbara Pompili. Les écologistes estiment, comme des associations telles que Médecins du Monde, que la surveillance contre les clients va pousser les prostituées à la clandestinité.

A l’inverse, pour les socialistes Maud Olivier et Catherine Coutelle et l’UMP Guy Geoffroy, initiateurs du texte, la prostitution est «une faite aux femmes» et ce sont les clients qui en portent la responsabilité. D’où en parallèle l’abrogation du délit de racolage passif institué par en 2003, qui pénalisait les prostituées.

________________________________________________

Source: Le Parisien / Relayé par

​Nous vous proposons aussi de lire le point de vue de Abbas Blog :

PROSTITUTION : QUI DOIT ON RÉÉDUQUER ?

     
Après le mariage homo, Nadjat s’occupe de la prostitution et avec brio….

 

Elle écume les plateaux télé pour nous expliquer que se prostituer c est pas très beau mais que d’aller voir les prostituées, c’est très moche..

 

Donc, un projet de loi a été déposé qui contient un passage tendant à réprimander les clients des prostituées !

 

Les réprimander, les taxer de 1500€ et les rééduquer..

 

On ne sait pas encore qui est préconisé pour se charger de cette rééducation :

 

Les ministres fréquentant assidûment le Maroc ou la Tunisie et appréciant particulièrement la jeunesse de ces pays, le ministre lécheur de pieds ou le couturier loueur de ventres ?

 

Si l’on en croit les études faites, les prostituées cheminent à travers l’ via des réseaux mafieux trafiquant aussi bien les femmes que les armes, la drogue et même les organes.

 

Il s’agit dés lors d’une opération de police, n’est ce pas ?

 

A l’échelon européen, certes, mais une simple opération de police qui démantèlerait les réseaux et protégerait ainsi les femmes exploitées mais aussi tout le reste de la population du trafic de drogue, d’armes ou d’organes ?

 

Et puis, qui gère ce genre de trafic ?

 

Des gangsters?

 

En êtes vous bien sur ?

 

Quel genre de gangster ? En col blanc ?

 

Les prédateurs financiers, véritables gouverneurs de ce pays, qui sont capables de spéculer sur l’, les médicaments et l’eau ne s’intéresseraient pas à un marché pouvant leur rapporter des millions d’euro ? A cause de leur morale ?

 

Y croyez vous ?

 

Mais revenons au problème de la prostitution et de la mise en cause des clients. Sujet âprement défendu par le chanteur Antoine, dont la mère lui conseillait de se faire couper les cheveux dans les années 60 !

 

Il a réussi à réunir une sorte de comité regroupant les guignols du « showbiz » afin de manifester avec force contre cette loi !

 

Rendez vous compte !

 

Ce pauvre client ne pourra plus se placer entre les cuisses d’une dame allongée sur le plancher d’une camionnette afin de lui procurer le strict minimum d’affection lui permettant de continuer à avoir le moral, travailler et consommer les déchets que lui vend le supermarché du coin..

 

c’est la fin de la société..

 

Et les stars de la télé ne pourront plus courir les allées du bois de Boulogne pour assouvir leurs pulsions en se poudrant le nez de cocaïne..

 

Ils ne pourront plus être créatif, ils manqueront d’imagination enfin bref..

 

Une catastrophe..

 

Et Antoine ne pourra plus faire acheter des lunettes atol..

 

Merde alors ! Elle nous emmerde cette pute, qu’elle fasse son job et c’est tout..

 

Déjà elle débarque d’un pays arriéré !

 

On l’accueille dans notre pays !

 

On lui permet de venir à la rencontre intime du peuple de  !

 

Et maintenant, on doit se soucier de ses conditions de travail ! Un comble !

 

Pensez vous que nadjat se soucie de tout cela ?

 

Pensez vous que ce gouvernement de clown se préoccupe de la misère ?

 

Il s’agit encore une fois d’une énième connerie relayé par les et qui occupe vos esprits pendant que le malheur s’installe dans ce pays !

 

La prostitution est un réel problème et une exploitation mais il est impossible que cela soit réglé par ces politicards menteurs et dégénérés..

 

Il est impossible qu’une société en pleine décadence prônant la pornographie, la vulgarité,

 

la marchandisation, la division, la , la lâcheté, une société mettant en scène des responsables politiques médiocres, des journalistes minables et des présentateurs télés sans cerveau solutionne un problème qu’ils ont crée eux mêmes.

 

La prostitution a toujours existé, certes, mais pas le déplacement des populations et la traite des personnes comme de vulgaires marchandises.

 

Tout ceci vient de la globale et actuelle d’exploitation des peuples par une élite dévoyée et condamnable.

 

Toute la population finira par se prostituer au bon vouloir de ces dirigeants infâmes..

 

Combien de temps encore ?

D'autres articles

Laissez un commentaire