Lapins torturés en Chine : H&M arrête la production d’angora

Des chaînes de prêt-à-porter suédoises, dont H&M, ont annoncé, ce mercredi, qu’elles arrêtaient la production d’articles contenant de la fourrure angora à cause des mauvais traitements infligés à des lapins en .

La semaine dernière, l’association de défense des animaux PETA a publié une montrant des lapins écorchés vivants. En réaction plusieurs chaînes de prêt-à-porter suédoises, dont H&M, ont décidé d’arrêter la production d’articles contenant de la fourrure angora. Outre que la méthode permet de gagner du temps par rapport à la tonte ou à l’épilation, elle a l’avantage de fournir des poils longs et de meilleure qualité, selon les sources de l’association.

“Nous arrêtons la production” de produits angora, a indiqué à l’AFP la porte-parole de H&M, Camilla Emilsson Falksans toutefois retirer ces mêmes produits des rayons.

90% des fourrures angora produites en

Attention, âmes sensibles s’abstenir

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA

“Nous devons faire des contrôles pour être sûrs que les producteurs se conforment à nos normes”, a-t-elle ajouté. H&M fait ainsi volte-face, cinq jours après avoir assuré qu’il ne se fournissait qu’auprès de fermes respectueuses du bien-être de l’animal, auxquelles il rendait des visites de contrôle inopinées. L’enseigne avait été critiquée par les défenseurs des en . D’après eux, ces contrôles ne peuvent pas être efficaces à 100%, et l’angora devrait être purement et simplement banni.

Des concurrents suédois de H&M avaient avant lui annoncé l’arrêt de la production et de l’achat de ces mêmes produits, indiquant que malgré leurs exigences et leurs contrôles ils ne pouvaient garantir avec certitude l’origine de toutes les fourrures. C’est le cas de Lindex, Gina Tricot et MQ. D’après Peta, la Chine produit 90% des fourrures angora du monde.

 

_________________________________________________________
Source(s): RTL avec AFP, le 27.11.2013

Laissez un commentaire

Commentaire sur “Lapins torturés en Chine : H&M arrête la production d’angora”