La NSA espionne les habitudes pornographiques d’islamistes radicaux


L’agence de sécurité nationale américaine () prévoit de discréditer certains islamistes radicaux qu’elle a mis sous surveillance en dévoilant leurs habitudes de consulter des sites internet pornographiques, rapporte mercredi le Huffington Post, en citant un document fourni par .

 

La souhaite montrer «l’hypocrisie» de six individus qu’elle a espionnés, tous musulmans extrémistes prononçant des discours enflammés pro-jihad, selon le document interne de la puissante agence de renseignement révélé par Snowden. Cet ancien consultant de la est actuellement recherché par Washington pour avoir fourni à la presse des révélations fracassantes sur les méthodes de surveillance des télécommunications par les États-Unis.

«L’autorité de ces individus radicaux semble plus vulnérable quand leurs comportements privés et publics ne sont plus compatibles», assure le document, faisant référence à un précédent rapport d’évaluation.

«Certaines de ces faiblesses, si elles sont révélées, remettent en cause la dévotion de ces personnes radicales à la cause jihadiste, menant à une réduction voire à la perte totale de leur autorité», poursuit-il.

L’un des éléments de preuve potentielle montrerait ainsi un militant «en train de visionner un contenu en ligne à caractère explicitement sexuel, ou en train d’user d’un langage explicitement sexuel avec des jeunes filles sans expérience».

Le document obtenu par le Huffington Post est le dernier d’une série révélée à de grands titres de la presse internationale par , actuellement réfugié en .

Les six individus surveillés par la NSA ne sont toutefois pas décrits dans le document comme liés à des complots, note le Huffington Post, qui ne publie pas leur identité ni le lieu où ils se trouvent.

Tous les six vivent hors des États-Unis, précise simplement le site internet, bien que l’un d’entre eux soit décrit comme pouvant avoir soit la nationalité américaine soit le statut de résident permanent.

Le document fourni par Snowden n’indique par ailleurs pas si la NSA comptait discréditer ces six personnes en laissant fuiter l’information dans la presse.

La NSA n’a pas démenti le contenu de l’article ni la validité du document révélé par Snowden.

 

___________________________________________________________

Source(s): La Presse, le 27.11.2013 / Relayé par Meta TV )

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire