L’édifiant arsenal des espions britanniques du GCHQ pour manipuler les contenus sur le Web par Glenn Greewald

Le journaliste Glenn Greewald révèle que le GCHQ dispose d’une impressionnante liste d’outils pour trafiquer les sondages d’opinion sur le net, gonfler les vues d’une vidéo Youtube, jouer aux spammeurs… Hallucinant.

Les documents Snowden sont loin d’avoir révélé tous leurs secrets. En témoigne l’article que vient de pondre Glenn Greenwald sur The Intercept, pile au moment où le gouvernement britannique s’apprêter à intensifier la surveillance électronique des sujets de sa Majesté.
 
Basé sur des pages d’un Wiki interne au GCHQ récupérées par Snowden, il dévoile une incroyable série de programmes qui, au delà de la surveillance massive, lui permet de flooder l’internet de fausses informations afin de tenter de manipuler l’opinion. « Ces outils font partie des méthodes les plus surprenantes de propagande et de tromperie découvertes dans les documents Snowden »indique Greenwald dans l’article.
 
Impossible de détailler ici tous ces outils aux noms aussi poétiques qu’Angry Pirate ou Predator FaceMais il convient tout de même d’en évoquer quelques uns, comme Underpass,qui offre apparemment au GCHQ la possibilité de modifier le résultat d’un sondage en ligne à sa guise. Pratique pour manipuler l’opinion… Ou encore Badger et Warpathdeux outils qui permettent « la délivrance de masse d’e-mail (ou de SMS NDLR) pour soutenir une campagne ‘Information Operations’ ». Les cybercriminels, eux, appellent ça du spam.
 
Le GCHQ peut également, au travers du programme Gateway augmenter de façon artificielle le trafic vers un site web… Ou, comme le document l’indique, « amplifier un message donné, en général de la vidéo, sur les sites multimédias populaires (Youtube) ».

Skype, espionné en temps réel

Tous ces outils de manipulation et de propagande ont été mis au point par le JTRIG, un département du GCHQ réputé pour ses sales coups envers certains hacktivistes, dont nous avions déjà parlé voici quelques mois.: 
« Ce document décrit des tactiques jusqu’alors inconnues pour manipuler et distordre le discours politique et disséminer de la propagande d’État » avance Greenwald. 
Petite nouveauté cependant dans l’éventail d’outils de surveillance de masse de la et du GCHQ : le programme Miniature Hero, soit la surveillance en temps réel des coups de fils passés par Skype. Plus d’un an après les premières révélations d’, on hallucine encore et toujours devant le pouvoir orwellien de ces agences de renseignement.

__________________________________________________________

Source(s) : The Intercept / 01net / Par Éric LB, le 15.07.2014 / Relayé par Meta TV

Laissez un commentaire

Commentaire sur “L’édifiant arsenal des espions britanniques du GCHQ pour manipuler les contenus sur le Web par Glenn Greewald”