Il cuisine le placenta de sa femme en taco et en smoothie avant de le manger


Un homme a cuisiné le placenta de sa femme pour le transformer en smoothie et taco, puis s'en est régalé. Une pratique de plus en plus répandue.

C’est devenu une mode. Les mères venant d’accoucher mangent le placenta, connu pour réduire la dépression postnatale et l’aider à se remettre de l’accouchement grâce à sa richesse en cellules-souches et en ocytocine, une hormone qui contribue à faciliter la production de lait.

Mais les pères s’y mettent aussi désormais, comme Nicholas Baines, critique gastronomique du Guardian. Si le placenta est le plus souvent consommé en capsules, il l’a lui cuisiné avec des recettes trouvées sur le net. Résultat, il s’est concocté un taco et un smoothie, qu’il a appréciés. “Le placenta cuit était assez bon”, indique t-il.

IMG_3743

Mais tout le monde n’est pas fan de cette nouvelle tendance. “Bien qu’il soit riche de protéines, le placenta est conçu pour nourrir le bébé, pas la mère”, explique le docteur Rohan Lewis, maître de conférences en physiologie à l’Université de Southampton.

“Et si vous décidez de manger du placenta, il est probablement préférable de manger le vôtre plutôt que celui d’autres”, renchérit t-il. Mark Kristal, professeur de psychologie à l’Université de Buffalo, précise que cette pratique est presque inexistante dans les différentes civilisations humaines.

 

__________________________________________________________

Source(s) : 20minutes, le 30.04.2014 / Buzzerie / Relayé par Meta TV

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire