Franc-Maçonnerie : Garde à vue du contrôleur général à la Préfecture de police de Paris


Jean-Yves ADAM, 61, contrôleur général à la Préfecture de police de Paris (la PP), a été placé en garde à vue le 5 février à l’Inspection générale des services judiciaires (IGPN). Son domicile et son bureau ont été perquisitionnés. Il doit être entendu aujourd’hui 7 février par un juge d’instruction pour une éventuelle mise en examen. Le Parquet de Paris a requis la mise en examen pour «  passive, violation du secret professionnel et banqueroute« .

Les enquêteurs de l’IGPN (la police des polices) travaillent sur commission rogatoire d’un juge d’instruction parisien, lui-même saisi d’une information judiciaire ouverte le 21 novembre 2013 pour «  active et passive, violation du secret professionnel et recel, ainsi que banqueroute par dissimulation d’actifs« .

« L’enquête s’intéresse notamment à sa pratique des indulgences, c’est-à-dire des demandes de classement de procédures contraventionnelles« , a indiqué une source policière (annulations de contraventions accordées à des voituriers et des sociétés de location de véhicules, selon Le Monde.fr). Des soupçons portent aussi sur des faits « plus graves encore« , et les enquêteurs disposent notamment « de témoignages concordants » contre ce haut fonctionnaire qui a dirigé pendant neuf années la Sécurité publique des beaux quartiers de Paris (Ier, IIe, IIIe, IVe, VIIIe, IXe, XVIe et XVIIe arrondissements, soit 2000 policiers sous ses ordres).

Jean-Yves Adam est aussi coureur automobile

La violation du secret professionnel concerne l’utilisation illégale de fichier de police et le chef de banqueroute vise une seconde partie de l’enquête autour de sociétés liées à sa passion pour les courses automobiles. La Parquet a d’ailleurs décidé aujourd’hui d’un supplétif pour abus de biens sociaux, autrement dit, le champ de l’instruction judiciaire a été étendu. L’intéressé nie toutes les accusations portées contre lui.

Le bénéficie de ses amitiés fraternelles ?

Un haut fonctionnaire de la PP de Paris a confié au Point.fr que Jean-Yves Adam a pu échapper aux poursuites judiciaires pendant plusieurs années grâce « à ses amitiés fraternelles« . Autrement dit grâce à des complicités nouées avec des policiers francs-maçons.

Il se trouve en effet que le haut fonctionnaire de la police Jean-Yves Adam est franc-maçon membre de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) sous le matricule 59022… et pas un frère de base puisqu’il a été nommé « Assistant Grand Porte-Glaive » le 7 décembre 2012 par le Grande Maître actuel, Jean-Pierre Servel. Une fonction maçonnique qui distile un peu de saveur à la lumière de cette affaire, puisque dans le cadre de la interne d’une Grande Loge, le Grand Porte-Glaive est le procureur.

Jean-Pierre SERVEL

« Je tombe des nues, je n’arrive pas à y croire, je suis attristé, confie Jean-Pierre Servel. Bien sûr, s’il est mis en examen, il sera immédiatement suspendu de l’obédience. » Il a été vénérable de la Loge Noces de Cana 854, au cours des années 2002-2003, mais des frères témoignent qu’il est devenu peu assidu au temple. Il a aussi bénéficié en 2009 d’un transfert à la Loge Zéro, celle des protégés du Grand Maître, François Stifani à l’époque. Malgré un message déposé ce 7 février, je ne suis pour l’instant pas parvenu à contacter Jean-Yves Adam.

 

____________________________________________________________

Source(s): Lexpress / Par François Koch, le 07.02.2014 / Fdesouche / Relayé par Meta TV )

D'autres articles

Laissez un commentaire