En Israël, François Fillon évoque « le problème de la religion musulmane »


De passage en Israël, l’ancien Premier ministre a tenu des propos relatifs au « problème » que constituait, selon lui, la pratique actuelle de l’islam en France. La preuve en images.

Réputé pour son approche modérée de la question religieuse, notamment en comparaison de Claude Guéant et Nicolas Sarkozy, laisse parfois échapper des mots ambivalents pour qualifier sa vision de l’islam.

C’était le cas en 2008: alors Premier ministre, l’homme faisait connaître, comme l’avait rapporté (bakchich.info/societe/2008/09/10/francois-fillon-veut-relancer-les-croisades-53591) l’auteur des lignes, sa croyance en une opposition entre le monde musulman et une grande partie du reste de la planète”.

 

Fin janvier 2014, la partition jouée par l’ex-futur patron de l’ est désormais plus fine: de passage durant trois jours en Israël et devant un auditoire francophone, François Fillon -répondant à une question alarmiste à propos du poids potentiel de l’électorat musulman- a d’abord rappelé les fondamentaux (la République ne compte pas” le nombre d’individus selon leur foi) avant de se soumettre à la pression tacite d’un public visiblement inquiet que les musulmans français puissent influencer le cours de la vie politique hexagonale (voire la relation future de la France avec Israël).

Francois Fillon et Netanyahou

Francois Fillon et Netanyahou

vous propose de découvrir un extrait de la conférence -intitulée La France face aux défis du Proche et  et retranscrite sur son blog– de François Fillon suivie de cette séquence singulière.

__________________________________________________________

Source(s) : Hicham Hamza / YouTube / Panamza / Par , le 17.02.2014

D'autres articles

Laissez un commentaire