Empreinte US: Macron et Philippe, «Young Leaders» de la French-American Foundation


Les liens existant entre le sommet de l’État français et la French-American Foundation ont mis la puce à l’oreille de certains Français, fomentant une théorie selon laquelle le Président serait au service des .

Dans sa récente publication sur sa page Facebook, la French-American Foundation, qui œuvre depuis 1976 à l’amélioration des relations entre les deux États, a exprimé sa joie que le Président et son Premier ministre Édouard Philippe fassent partie de ses « Young Leaders » (Jeunes Leaders), un de ses programmes phares.

Or, ce qui représente la fierté de la fondation semble plutôt semer l’inquiétude dans l’âme de certains Français et leur donne un nouvel élan pour se mettre à la recherche des liens existant entre le nouvel hôte de l’Élysée et Washington.

« La est complètement soumise aux USA et à l’, elle est dans la main de Washington et de Berlin. Quelle honte et humiliation pour notre pauvre pays », a réagi un internaute sous la publication, ouvrant ainsi une discussion où plusieurs participants semblent partager son avis : « Ça y est, on connaît le nouvel État des USA: la ! », « La sous occupation ? ».

Le fait qu’ soit passé par la French-American Foundation a déjà été débattu dans certains blogs et sur certains sites francophones.

« Cette fondation a formaté avant que qu’ils ne soient connus du grand public des personnages tels que en 1996, Alain Juppé en 1981, en 2012 en même temps que cet Édouard Philippe, et même Nicolas Dupont-Aignan en 2001. Notons également Arnaud Montebourg en 2000, Nathalie Kosciusko-Morizet en 2006 et bien d’autres comme Laurent Wauquiez. Cette fondation ne retient que 20 candidats par an. Quel flair! », peut-on lire sur la Toile.

Certains attribuent l’appartenance aux Jeunes Leaders à quelques membres du nouveau gouvernement, notamment à la nouvelle ministre des Armées, Sylvie Goulard. Toutefois, il convient de souligner que son nom ne figure pas sur la liste des promus consultable en ligne.

Mise en place en 1981, le programme « Young Leaders » a pour but de donner un nouveau souffle aux relations transatlantiques. Depuis, il a vu parmi ses bénéficiaires plus de 400 dirigeants issus du monde de la haute fonction publique, de l’entreprise, des , de l’armée et de la recherche.

 

Lire aussi : “Il n’y aura jamais de bœuf aux hormones en France”, promet Macron

Emmanuel Macron : Nouveau ministre de l’économie mais aussi banquier chez Rothshild, Bilderberger et ancien élève des jésuites

Armes chimiques en Syrie : “la France et les États-Unis ne toléreront pas l’impunité”

 

Source : Sputnik 

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire