Quand un ancien espion de la DGSE monte… sa chaîne YouTube


L’ancien espion a passé 15 ans à la DGSE. “Il y a plein de choses à dire sans rentrer dans le cœur du renseignement”, explique-t-il à 1.

C’est l’histoire d’un agent secret français qui a quitté il y a quelques mois seulement la DGSE – la Direction Générale de la Sécurité Extérieure – et qui publie depuis quelques semaines des vidéos sur internet. Il y raconte le monde du renseignement sur sa chaîne “Talks with a spy”. 1 a échangé avec lui.

15 ans à la DGSE. Cet ancien agent secret a une petite cinquantaine d’années, dont 15 à la DGSE et quelques-unes dans le plus complet anonymat, comme dans Le bureau des légendes. Pas étonnant donc que Beryl614, son pseudo sur la toile, ait choisi pour une de ses premières apparitions sur YouTube de parler du métier d’agent secret. “On pourrait être tenté de penser qu’un espion parce qu’il la majeure partie de son temps à manipuler et mentir par nécessité est nécessairement tordu et maléfique. C’est à mon avis tout le contraire”, raconte-t-il.

“Pas le Walter P38 de James Bond”. Dans ces vidéos de 5 à 7 minutes, où l’on ne voit pas son visage, l’ancien agent secret bat en brèche quelques idées toutes faites sur les espions : “voyez-vous, notre arme principale ce n’est pas le Walter P38 de James Bond, c’est plus souvent le clavier d’ordinateur !” Un métier pour lequel il liste les qualités nécessaires, comme le fait d'”être puissamment sympathique” pour amener ses interlocuteurs à “se confier en toute confiance”, ce qui “relève de l’inné”. 

“Apporter l’éclairage d’un spécialiste”. L’homme analyse aussi la chute de Raqqa, en . A distance, par Skype, il a expliqué sa démarche à Europe 1 : ni secret d’Etat, ni service commandé, ni mensonge. “Il y a plein de choses à dire sans rentrer dans le cœur du renseignement, sans rentrer dans des affaires spécifiques, il y a des thématiques sur lesquelles j’ai un avis”, explique-t-il. “À chaque fois je sais ce qui a déjà été publié, ce qui est connu, mais je pense apporter l’éclairage d’un spécialiste. Je donne des clés de lecture donc normalement dans ces vidéos ont aura la vérité des choses”, poursuit-il.

1.400 abonnés en un mois. Cette nouvelle activité, l’ancien espion affirme ne pas en avoir averti préalablement son ancien service. Dans la première , il évoque ainsi une “démarche individuelle, nullement cautionnée par la DGSE”. Beryl614 concède regarder chaque jour combien d’abonnés compte sa chaîne – environ 1.400 aujourd’hui, après un mois d’existence. Le quadragénaire a des idées pour plusieurs mois, à raison de 2 vidéos mensuelles – il affirme les réaliser entièrement seul. La toute dernière : les services pakistanais savaient-ils que Ben Laden se cachait sur leur sol ?

 

Source : Europe 1

D'autres articles Meta TV

Laissez un commentaire