Doit-on se méfier de l’aluminium contenu dans la pierre d’alun ?


L’aluminium et notamment les sels d’aluminium contenus dans les produits de beauté ont été pointés du doigt pour leur dangerosité potentielle sur la santé. Et notamment, leur présence dans les déodorants. Or, la pierre d’alun, alternative privilégiée pour remplacer les déodorants… contient de l’aluminium ! Mais ce dernier est-il dangereux pour la santé ? Doit-on faire attention avec la pierre d’alun si plébiscitée ?

 

 

 

Les 3 variétés de la pierre d’alun

Formé de cristaux, l’alun se présente sous forme de sel appelé alun de potassium ou sulfate double de potassium et d’aluminium.

Pierre d'alunIl présente des propriétés déodorantes et s’utilise sur la peau humidifiée.

Il en existe 3 variétés :

  • la pierre d’alun naturelle : extraite de l’alunite, purifiée et recristallisée, elle est composée de « potassium d’alun ». Elle a un aspect translucide avec des nervures à l’intérieur.
  • La pierre d’alun reconstituée – par réactions chimiques. Elle est opaque et les produits vendus sont tous uniformes. 
  • La pierre d’alun synthétique : elle est composée « d’ammonium d’alun » qui provient de l’industrie du nylon. Elle est bon marché et souvent fabriquée en Asie.

De l’aluminium contenu dans la pierre d’alun

Pierre d'alun 1La pierre d’alun naturelle ou reconstituée contient de l’aluminium (à hauteur de 5%).

Mais ce n’est pas le même que celui qui est utilisé dans les déodorants anti-transpirants et qui se présente, quant à lui, sous forme dechlorhydrates d’aluminium.

Selon les fabricants de pierre d’alun, l’aluminium présent dans les galets de pierre d’alun se transforme sur la peau en oxydes d’aluminium stables et peu solubles.

D’après eux ces molécules de poids moléculaire important ne peuvent pas pénétrer dans la peau. Elles seraient éliminées par rinçageou par la transpiration.

 

Aluminium contenu dans la pierre d’alun : une exposition limitée

Tubes pierre d'alunL’exposition de l’organisme à l’aluminium contenu dans la pierre d’alun n’est pas la même que celle liée aux déodorants à base de chlorhydrates d’aluminium.

En effet, un stick dure environ une année, alors que les sticks de déodorants à base de chlorhydrates d’aluminium doivent être renouvelés toutes les 3 semaines.

 

 

Aluminium dans la pierre d’alun : un danger pointé du doigt par certaines autorités

 

Sels d'aluminiumPour le professeur Roger Deloncle, chercheur à la faculté de pharmacie de Tours, et le docteur Olivier Guillard, chercheur à la faculté de médecine de Poitiers « ce sel double de potassium et d’aluminium (contenu dans la pierre d’alun naturelle ou recomposée) et d’ammonium et d’aluminium (contenu dans la pierre d’alun synthétique) présente potentiellement les mêmes risques de toxicité que tous les sels d’aluminium ».

Et cela, en raison notamment d’une diffusion d’une partie des ions en aluminium vers l’intérieur du corps.

 

L’Afssaps pointe du doigt l’aluminium contenu dans la pierre d’alun

Logo AfssapsSelon un récent rapport sur « l’évaluation du risque lié à l’utilisation de l’aluminium dans les produits cosmétiques », l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) pointe du doigt que la concentration en aluminium devrait être limitée à 0,6% dans les produits anti-transpirants ou déodorants pour une application quotidienne à long terme.

L’agence a volontairement fixé cette valeur en pourcentage d’aluminium.

 

fleche-Doit-on se méfier de l'aluminium contenu dans la pierre d'alun ?La raison ? Que cette donnée puisse s’appliquer aux différentes formes d’aluminium utilisées dans les cosmétiques, y compris les autres sels que les chlorhydrates d’aluminium.

L’Afssaps demande une évaluation sur la pierre d’alun

Pierre d'alun 3Pour la pierre d’alun synthétique, la recommandation restrictive de 0,6% en aluminium est applicable.

En revanche, en ce qui concerne la pierre d’alun naturelle et la pierre d’alun reconstituée, l’agence recommande une évaluation dans les meilleurs délais, afin de connaître les caractéristiques physico-chimiques et/ou d’absorption cutanée.

En attendant, par mesure de précaution, il vaut mieux éviter la pierre d’alun de synthèse, reconnaissable grâce à l’étiquette de l’emballage qui mentionne « ammonium d’alun ».

Préférez éventuellement la pierre d’alun naturelle ou reconstituée, reconnaissable à la mention « potassium d’alun ». Alors, que pensez-vous de cette information ? Utilisez-vous la pierre d’alun et allez-vous continuer à le faire ?

Des solutions existent
Les déodorants sans chlorhydrate d’aluminium sont de plus en plus présents sur le marché. Parmi eux, les déodorants labellisés Cosmébio dans lesquels les chlorhydrates d’aluminium sont interdits par la règlementation bio.

 

__________________________________________________________

Source : ConsoGlobe, le ?.08.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Partagez Meta TV sur :

Autres articles Meta TV

Laissez un commentaire